Événements

DIASPARIS, Inspirations Africaines au Coeur du Grand Paris, Dialogues avec le Monde
Commissaires de l’exposition : Pascale Obolo, Nathalie Dioh et le Musée du Montparnasse.

Français

LIEU
Musée du Montparnasse
21 Avenue du Maine 75015.
Tel: 01 42 22 91 96

Evénements du 18 mai au 5 juin 2011 : projections, rencontres, débats, tables rondes, performances

Œuvres de la nouvelle vague d’artistes issus de la diaspora africaine à Paris. Dialogues entre peintres, sculpteurs, vidéastes, photographes, performers : Alexis Peskine, Dimbeng, Diadji Diop, Pascale Obolo, Samuel Nja Kwa, Pape Teigne Diouf, Michèle Magema, Willy Roch, Anne Yoro, Alain Waddall, Corinne Zobinou, Aïcha Ouattara…

AGENDA DES RENDEZ-VOUS POUR DIALOGUER ECHANGER COMPRENDRE :


VERNISSAGE DE L’EXPOSITION
Mardi 17 mai, à partir de 18h
Un vernissage pour célébrer des initiatives
majeures, des projets en cours ou des aventures pleinement réussies.
Réunir ceux qui entreprennent, ceux qui témoignent de l’importance de la diversité culturelle. Mettre ainsi en lumière des projets menés au coeur même de la capitale et dont le rayonnement va bien au delà des frontières.
A cette occasion, Oreste Zevola, peintre et illustrateur napolitain, témoignera de son expérience en Centre Afrique pour mener une campagne d’information avec ses créations.


PROJECTION DE COURTS MÉTRAGES SUIVI D’UN DÉBAT
Dimanche 22 mai, de 17h à 19h

« Vous Autres » de Aïcha Ouattara
« Ali l’Equilibriste » de Pascale Obolo
suivi d’un débat : ‘’La place de la diaspora en France », en présence des réalisatrices et des artistes.

« VOUS AUTRES » Aïda, Rama et Bijou. Trois françaises, une origine : l’Afrique. Refoulées à l’entrée d’une boîte de nuit parisienne, les jeunes femmes sont en proie à la résignation ou à la colère. A travers elles, francité et africanité se jaugent pour révéler un amalgame identitaire.

« ALI L’EQUILIBRISTE » Ali apprend qu’il est atteint d’une maladie incurable. Il garde cette nouvelle pour lui. Le poids du secret va modifier petit à petit son comportement vis à vis des autres. Pour régler des comptes avec lui même et sa maladie, il coupe les liens avec les gens qu’ils aiment.
Réalisé à partir d’entretiens et d’improvisations avec les enfants.


PROJECTION DE DOCUMENTAIRE
Mardi 24 mai, de 17h à 19h

« Paris mon Paradis » d’Éléonore Yaméogo
Etudiante en audiovisuel à Ouagadougou, la réalisatrice remarque que la plupart des documentaires sur l’Afrique sont réalisés par des Blancs. Une fois ses études terminées, elle entreprends un voyage en France, pour voir « ce pays merveilleux » dont beaucoup rêvent. « Ce premier contact a été un choc : les immigrés africains vivaient dans une précarité totale. J’ai voulu casser ce mythe occidental ».
Si quelque chose peut déstabiliser les jeunes Africains qui aspirent à quitter leur pays en quête du « tout emploi » et de l’argent facile, c’est bien le documentaire d’Éléonore Yaméogo. Il montre les galères d’une arrivée en France sans papier. Les nuits dehors. La peur de la police. Les propositions malsaines. Le choc culturel. Des images d’une violence inouïe. Le film sera d’ailleurs diffusé en France sans certains plans : « des images, trop choquantes pour les Français » impose le producteur.


LECTURE A DEUX VOIX
Vendredi 27 mai, de 16h à 17h

« Qui suis-je ? »
Texte de NONO BAKWA, auteur et metteur en scène
congolais, trop tôt disparu. Deux soeurs, deux histoires, deux
personnalités, s’affrontent autour de la question de la place de la femme dans société africaine
(45mn) avec ORNELLA MAMBA et ASTRID MAMINA


TABLE RONDE RÉFLEXION SUR DIASPARIS
Vendredi 27 mai, de 17h- 19h

questions, réponses et dialogue avec les artistes exposés et le
public.
Leur travail, leurs recherches, leur témoignage de ce que représente ce lien entre l’Afrique de l’origine et ce Paris où ils s’attachent et s’imprègnent.

ATELIER FORMATION CONSEIL
Mardi 31 mai de 18h à 19h

« Comment trouver des financements pour un projet cinématographique ? »

LES ATELIERS D’ANOUCHKA DE ANDRADE proposent une cession de formation/consulting sur une journée pour apporter son expertise à de jeunes réalisateurs africains qui recherche des financement pour leur film. Elle accompagnera 6 porteurs de projets à titre gracieux pour les aider à constituer des dossiers adaptés. Dépôt des dossiers le 31 mai entre 18h et 19h. Etude des cas présentés et restitution individuelle, puis collective, le 1 juin de 10h à 17h.

DEUX PROJECTIONS DE PORTRAITS D’ARTISTES SUIVI D’UN DÉBAT
Vendredi 3 juin, de 17h à 19h

17h « La parole aux artistes » de Carole Borna (30mn)
18h « Scène » par Evariste Combary (20mn) diffusé sur la Télévision Nationale Burkinabè
suivi d’un débat : « Les artistes sont ils égaux face à la reconnaissance ? Freins et déclencheurs sont-ils les mêmes pour tous ? »


LA GALERIE VIRTUELLE E-SSENCE, AVEC CAROLE BORNA, propose un documentaire réalisé en République du Bénin. Galeriste et journaliste culturel, l’auteur donne la parole à de jeunes artistes de l’Afrique de l’ouest. Ils sont filmés dans leurs environnements respectifs et nous parlent de leur travail, de leurs aspirations,de leur bonheur de créer, mais également des difficultés qu’ils rencontrent tous pour diffuser et faire voyager leur art. Ousmane Aledji et Silvana Moï-Virchaux, fort de leur expérience, viennent étayer leurs propos.
Après un simple stage de théâtre, ROUKIATA OUEDRAOGO est directement admise en 2ème année du cours Florent : le corps enseignant est bluffé par son talent. Ayant également une passion pour l’écriture, elle commence à travailler sur sa première pièce « YENNENGA, L’ÉPOPÉE DES MOSSÉES » et la met en scène cette année.
Portrait d’artiste qui illustre les premiers pas vers la reconnaissance.

DIALOGUES : PORTES OUVERTES AUX INITIATIVES & PROJETS
Samedi 4 juin, de 17h à 19h

Le Musée du Montparnasse propose une rencontre informelle d’acteurs de projets, de partenaires incontournables, de médias de qualité pour mettre en lumières toute l’amplitude des initiatives de la diaspora africaine à Paris :

La Maison de l’Afrique, avec Amadou Cissoko, qui centralise de l’information et créer des synergies économiques, culturelles et sociales pour faciliter le développement des pays africains.
Le Rapec, avec John Ayité Dosaoui, dont la structure participe, depuis plusieurs années, au rayonement de la culture africaine.
Respect Mag, avec Ousmane Ndiaye, dont le magazine a pour principale vocation de favoriser un dialogue interculturel.
Le Centre d’Etude et de Prospection Stratégique, qui apporte une expertise et des outils d’analyse aux décideurs internationaux, avec Laeticia Sagno, chargée de mission Afrique au sein du CEPS.
Seront présentés les ouvrages « Afrique CEPS » sous la direction de Loïc Tribot La Spière.
La Cité nationale de l’histoire de l’immigration avec son directeur général, Luc Gruson, dont la structure ne cesse de témoigner de la richesse et de la diversité de l’immigration en France et nous donne matière à en comprendre les mécanismes.
République et diversité, avec Yannick Meyo (prix « DiaspAura ») qui présentera les projets menés pour défendre et faire apprécier une diversité sociale, culturelle, et finalement humaine.

A cette occasion, des témoignages, présentation de collection et dédicaces auront lieu avec leurs auteurs :

Yolande design bijoux, témoignage d’une créatrice de bijoux artisanaux qui préserve grâce à ses créations contemporaines les techniques et méthodes ancestrales.
Chantal Dewé, avec la dédicace de son ouvrage « Masques animaliers ».
Ayoko Mensah (rédactrice en chef d’Afriscope), pour son magazine culturel et citoyen, tiré à plus de 50 000 exemplaires. Avec un tour d’horizon des couvertures du magazine, nous prendrons conscience de leur volonté de développer le dialogue inter-culturel et la solidarité.
Gasandji (chanteuse), dont le nom signifie « celle qui éveille les consciences », pour que le timbre chaleureux de sa voix nous accompagne.

Dans le cadre du Festival  » L’Afrique dans tous les sens », organisé par Safoul Productions.
Avec la présence de tous les participants de cette édition 2011.


MUSEE DU MONTPARNASSE
17 mai > 5 juin 2011

Commissariat de l’exposition : Pascale Obolo, Nathalie Dioh et le Musée du Montparnasse

Artistes exposés : Claudie Dimbeng, Pape Teigne Diouf, Diadji Diop. Samuel Nja Kwa, Michèle Magema, Pascale Obolo, Alexis Peskine, Willy Roch, Toxic, Alain Waddall, Anne Yoro, Corinne Zobinou…