Événements

Festival du film panafricain de Cannes 2006
3ème édition. Le Festival du Film Panafricain a pour ambition de faire découvrir les auteurs, scénaristes, réalisateurs de films du monde noir ou qui ont réalisé un film sur le monde Panafricain. L’édition 2006 – Un délice au carrefour des cultures

Français

Il se veut un regard vif et en alerte sur la création cinématographique contemporaine du monde Panafricain. Son regard sur l’environnement du peuple noir s’étend de l’Afrique aux Amériques, en passant par les Caraïbes, le Pacifique…

L’édition 2006 – Un délice au carrefour des cultures
Parfum d’Amour, de paix et d’optimisme
L’édition 2006 s’annonce riche et séduisante. La femme dans toute sa splendeur occupera une place importante. Détient-elle les clés de l’avenir du monde ? Nous suivrons son regard, derrière ou devant la camera. Nous nous intéresserons également au regard transversal entre l’Afrique et sa diaspora et à celui porté par le citoyen du monde sur l’univers panafricain ? Quel est cet univers ? Peut-il se définir ? Ces questions trouveront parfois des réponses à travers certaines oeuvres cinématographiques comme celle de Pascale OBOLO (Cameroun) réalisatrice de l’époustouflant documentaire « Calypso@dirty Jim’s ». Un film qui tout en étant dans un univers musical fait un excellent travail de mémoire sur l’histoire de Trinidad et Tobago. « Calypso@dirty Jim’s » est un délice au carrefour des cultures.

Les invités 2006 (liste non exhaustive)

Le Festival accueillira de nombreux invités parmi lesquels : Rigoberto LOPEZ, Caroline Pochon, Sam NJA KWA…

« Roble de Olor / Scent of Oak » de Rigobert LOPEZ
Rigoberto LOPEZ (Cuba – sous réserve), nous apporte la fraîcheur d’un regard caribéen et latino américain sur la question panafricaine. Rigoberto LOPEZ est le réalisateur de « Roble de Olor », une belle histoire d’amour et de courage entre deux Êtres exceptionnels : une haïtienne et un Allemand, ils se rencontre, s’aiment à Cuba pendant la période de l’esclavage. Son oeuvre est un clin d’oeil à la révolution haïtienne et à la dignité humaine.

Caroline POCHON réalisatrice de « La deuxième épouse »
Caroline POCHON (France), réalisatrice de « La deuxième épouse » nous permettra d’aborder l’éternelle question de la polygamie en Afrique vécue et relatée par une européenne.

Autre invité prestigieux Sam NJA KWA (Cameroun / France),
Journaliste globe trotteur et photographe exposera ses oeuvres dans le cadre du festival. Sam NJA KWA a collaboré avec les plus grands magasines (Musique Info, Jazzman, Jazz Hot Télérama, ELLE, J. A, l’Autre Afrique, Rock & Folk, Balafon (revue de bord d’Air France)…. Il a réalisé les visuels des albums de Coco Mbassi, Kristo, Numpuby, Jaylou, coffret Saint-Germain, Herbbie Hancock… www.routedujazz.com

Autres domaines abordés
En Partenariat avec le palais des Festivals

I – Musique et Danse
L’édition 2006 du Festival du Film Panafricain de Cannes est l’occasion de présenter une palette musicale et chorégraphique du monde panafricain. Plusieurs concerts et spectacles seront au programme :

La Musique Ray LEMA (Congo), Chico CESAR (Brésil), Georges Momboye (Côte d’Ivoire)…
Héritage africain La rencontre musicale entre Ray Lema et Chico César est un événement majeur en cette fin année du Brésil en France.
Si Ray LEMA représente l’expression de l’ouverture musicale du XX et XXI ème, Chico CESAR est à l’image du Brésil, un artiste métisse dans l’âme. Il sait mieux que quiconque retranscrire à travers ses oeuvres et ses concerts les rythmes et rites africains, indiens et européens qui font de son pays un espace de rencontre.
A vivre… Ray LEMA (Congo), Chico CESAR (Brésil), Samedi 11 février – 20h30 : Soirée d’ouverture musicale : Ray LEMA (Congo) / Chico CESAR (Brésil) (en partenariat avec le Palais des festivals) – Théâtre de la Licorne

La Danse Georges Momboye (Côte d’Ivoire) Samedi 18 février : Soirée de clôture – 20h30 Compagnie Georges MOMBOYE Danse contemporaine africaine et Hip Hop (en partenariat avec le Palais des festivals Palais des Festivals Salle Debussy Georges Momboye, Ce danseur ivoirien nous sert l’autre part de rêve : celui d’une Côte d’Ivoire avant la guerre, carrefour des cultures africaines et du monde où les écoles de danse par l’effet d’une concurrence salvatrice explosaient de créativité. Entre danse contemporaine africaine et Hip Hop, la compagnie Georges Momboye a conquis le public de Monaco par l’éclat, la douceur, la sensualité, voire la virilité subtile de son expression. L’Afrique de Georges s’ouvre, rencontre, donne et reçoit. Elle est plus que jamais la matrice. Elle ensorcelle, enivre sans pour autant posséder. Elle donne l’essence pour l’épanouissement de tous. RacinesetCultures.com (juillet 2005)


II – Art visuel, Photo, Peinture

L’espace exposition associe peintre et photographe dans une démarche de découverte de leurs oeuvres.
Plusieurs artistes sont mis en valeur. Plusieurs vernissages, que des galeries d’art et de peinture de la Côte d’Azur relaient pendant et après le festival.

Dominique BOILEAU – ARAKEN – « BRASIL – Ouverture » Samedi 11 février 2006 – Théâtre de la Licorne Dominique BOILEAU Naître et grandir à Rio « J’ai grandi, au bord de l’Atlantique… Cet Atlantique qui sépare mes mondes… l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Sud… mais qui les unifie …dans les racines du Peuple Brésilien et en font toute son originalité ».
D.B.B Dominque Barbat-Boileau
ARAKEN L’homme est à la quête permanente de la lumière. Ses toiles dégagent une chaleur qui alimente la vie de ceux qui visitent sa galerie. « C’est une thérapie de l’âme et du corps. Mon travail s’adresse à tout le monde. Même si l’art contemporain passe par la culture, moi je privilégie la communication avec l’autre. Chacun doit se trouver face à lui-même en regardant mes oeuvres. Il faut savoir que les couleurs ont une température, une vibration, un son. Mes oeuvres doivent interpeller de façon spirituelle. Il s’agit d’un appel à la vie, à la joie et à l’ouverture d’esprit ». RacinesetCultures.com


Conférences – Espace Librairie

Diverses conférences sont organisées, dans le cadre du Festival du Film Panafricain par des professionnels du cinéma, réalisateurs, producteurs etc.
Des conférences sur les thèmes du monde panafricain sont aussi abordées.
Un espace librairie est mis en place.
Des éditeurs sont invités et exposent sur stand, leurs publications.
Des auteurs présentent leur livre, rencontrent le public.
Séances de dédicaces Le prix dikalo Création d’un prix DIKALO* récompensant la meilleure oeuvre cinématographique.

Dikalo Award
En compétition : Trois Catégories

Longs métrages
– The plaque de Greg hall (Angleterre)
– Bul déconné de Massaer Dieng et Marc Picavez (France / Sénégal)
– Dossier brûlant de Boubacar Diallo (Burkina Faso)
– Le Pari de l’amour de Didier Aufort (Côte d’Ivoire)
– Roble de Olor de Rodriguez Lopez (Cuba)

Courts métrages
– Vieux Samba de Sérigne Mbodj (Sénégal)
– Pour la nuit de Isabelle Boni-Claverie (France)
– Monsieur Etienne de Yann Chayia (France – Martinique)
– Isugi de Odile Gakire Katese et Jacques Rutabingwa (Rwanda)
– Silence de William Ndoumbe – derx (France)
– Rencontre en ligne de Roama Adama (Mali)
– Safi la petite mère de Raso Ganemtore

Documentaires
– No comment de Adamo Kiangebeni (R. D. Congo)
– La deuxième femme de caroline Pochon (France)
– Tankara de Hery A. Rasolo (Madagascar)
– L’intelligence des mains de Pauline Pommier (Canada / Sénégal)
– Calypso@dirty Jim’s de Pascale Obolo (France / Cameroun / Trinidad)