Événements

Les Négropolitains font leur Lavoir…
Boby Lapointe, Georges Brassens, Boris Vian 1,2,3. Les Négropolitains

Français

« Trompinette bonbon ! » Les Négropolitains chantent Boris Vian
Tous les mercredis, jeudis, vendredis, samedis à 21 h et dimanches à 17 h
« Gare au gorille ! » Les Négropolitains chantent Brassens
Tous les samedis à 19 h et dimanches à 15 h (sauf les 8 et 9 mai)

« Les Négropolitains chantent Boby Lapointe »

Tous les jeudis et vendredis à 22 h 30, le samedi 8 mai à 19 h et le dimanche 9 mai à 15 h

Tarifs : 15 €, Chomeurs, enfants : 10 €,
Forfait 2 spectacles : 25 €, Forfait 3 spectacles : 30 €

Au pays, même les éléphants s’arrêtent de faire du boucan quand les Négropolitains chantent, jouent et dansent.
Pour son nouveau passage au Lavoir Moderne Parisien, la Compagnie des Négropolitains, toujours emmenée par le metteur en scène Ferdinand Batsimba, a la bonne idée de présenter trois spectacles musicaux en alternance : sa nouvelle création et les deux précédentes, celles qui ont fait son succès.
Alors, ces Nég’zagonaux revisitent Brassens et Bobby Lapointe façon « sauce gombo épicée », et pour la première fois, nous donnent à partager leur passion pour un frère de case : Boris Vian, le zazou du Tabou, le dandy insoumis de Saint-Germain des Près dans Trompinette bonbon.
Avec plus d’une quinzaine de chansons (De Eh ! mama à J’suis snob en passant par Fais-moi mal, Johny ou le déserteur.) et quelques textes plein d’insolence ou à la verve bourrée d’humour, les Négropolitains s’approprient l’esprit ubuesque, festif ou pétillant du jeune homme à la trompette. Ils mènent le bal tambour battant. Bison ravi.

En avant la zizique !
Une série de trois, à voir, à revoir.
Toute résistance est inutile. Khôn se le dise !