Événements

Le cinéma Images d’ailleurs
Rend hommage à Jean Rouch

Français

Au programme: plus de 50 films, des portraits filmés du réalisateur, des
tables rondes, etc.
Tarif unique : 5 Euros

Hommage à Jean Rouch

Jean Rouch a tourné plus de 120 films et pris près de 20 000 photographies tout au long de ses voyages. Mais qui peut dire combien exactement ? Combien d’allers-retours entre l’Europe et l’Afrique ? Combien de kilomètres parcourus pour rejoindre Dreux à vélo où était la maison de campagne de ses parents, pour descendre le fleuve Niger en pirogue, pour chasser à pied les lions dans la brousse ? Ce qui nous attriste le plus dans sa disparition c’est que tous ces kilomètres de routes empruntées seront toujours plus nombreux que les kilomètres de pellicule qu’il nous a laissés. Et malgré sa volonté permanente de partager son savoir et ses expériences avec ses collaborateurs, ses étudiants et ses spectateurs de tout horizon, c’est une multitude d’images, de chants, de souvenirs exceptionnels qui disparaissent avec lui.
La transmission du savoir, la préservation du patrimoine, la recherche de traces sont des préoccupations qui apparaissent tant dans sa filmographie que dans ses diverses activités (professeur à la Sorbonne, Président de la Cinémathèque française, Directeur de recherche au C.N.R.S., créateur du Comité du film ethnographique, etc.). Il préférait d’ailleurs le terme ethnographie à celui d’ethnologie. Selon lui, un livre, un film servent à conserver l’histoire pour la postérité. La vie est une aventure perpétuelle et chaque étape de cette aventure a une valeur didactique pour ceux qui viendront après nous.
Aujourd’hui, l’équipe du cinéma Images d’ailleurs le prend au mot et souhaite faire découvrir ou redécouvrir au public la valeur didactique des films de Jean Rouch mais également celle des étapes de sa vie personnelle et professionnelle à travers des documentaires qui lui ont été consacrés.
En 1991, Images d’ailleurs avait déjà organisé une rétrospective de quelques-uns de ses films. Pour cet hommage qui se tiendra du 20 au 27 avril 2004, nous proposons aux spectateurs une cinquantaine de films dont des raretés et des inédits en salles : documentaires, fictions, courts et long-métrages, portraits filmés du réalisateur.
Trois tables rondes seront organisées pour rassembler des compagnons de route, des amis, des collaborateurs, qui ont eu l’opportunité de connaître et de travailler avec Jean Rouch. Nous leur proposerons de partager avec le public certains souvenirs de leur choix, des émotions, des impressions, des anecdotes. Nous rencontrerons des techniciens, acteurs, réalisateurs qui nous éclaireront sur ses méthodes de tournage. Nous discuterons également de son influence sur le cinéma africain et français et de ses diverses actions relatives au patrimoine culturel, car même quand il ne tournait pas, Jean Rouch continuait de travailler pour le cinéma.
Cet hommage, nous le voulons avant tout rassembleur afin qu’un maximum de personnes puissent se rencontrer dans notre cinéma, discuter des films de Jean Rouch ou de toute autre chose. Jean Rouch a passé soixante années de sa vie à faire en sorte que des cultures et des individus différents puissent se découvrir et se rencontrer. A vingt-quatre ans, diplômé de l’Ecole des Ponts et Chaussées, il partit au Niger pour construire des routes et des ponts. S’il a ensuite abandonné cette profession pour se consacrer à l’ethnographie, il était néanmoins destiné à vivre mille et une rencontres…
« Ma vie est une suite de rencontres : le cinéma avec Robert Flaherty, l’ethnologie et l’Afrique avec Théodore Monod, et celle qui lie tout ça de manière souterraine : le jazz avec Armstrong. »


Tables rondes

Vendredi 23 avril à 18h00
1/ Jean ROUCH et le cinéma en France
Quand il n’était pas en tournage, Jean ROUCH continuait de travailler pour le cinéma. Retour sur ses différentes actions et ses engagements.
Invités :
Laurent PELÉ (Comité du film ethnographique)
Marc Henri PIAULT (directeur de Recherche au CNRS, professeur d’anthropologie visuelle à l’EHESS)
Jean-Michel ARNOLD
Laury GRANIER a mis en scène Jean Rouch dans son premier film « La Momie à mi-mots ».
Isabelle MERLE DES ISLES
Bernard SURUGUE (réalisateur)

Samedi 24 avril à 16h00
2/ Réflexion sur l’œuvre de Jean ROUCH
Au cours de cette rencontre, des professionnels ainsi que des compagnons de route de longue date évoqueront leur collaboration avec Monsieur ROUCH et par la même occasion nous éclairerons sur son concept cinématographique.
Invités :
Nadine BALLOT (actrice dans « La Punition », « Les Veuves de quinze ans », « Paris, vu par »)
Jean-André FIESCHI (réalisateur de portraits de Jean Rouch en Afrique)
Marie-Joseph YOYOTTE (monteuse de « Moi, un noir », « La Pyramide humaine », Dionysos », etc.)
Gérard DE BATTISTA (chef-opérateur sur « Le Rêve plus fort que la mort »)
Nena BARATIER (monteuse de « Chronique d’un été », « Jaguar ») (Sous réserve)

Dimanche 25 avril à 16h00
3/ L’intérêt de Jean ROUCH pour l’Afrique et le cinéma africain
Analyses et commentaires sur son action en Afrique, située au cœur de ses aventures et de ses créations.
Invités :
Rina SHERMAN a organisé une tournée avec Jean Rouch dans des universités d’Afrique australe en 1996.
Brice AHOUNOU est journaliste et responsable de la programmation des « mercredis du film ethnographique » au Musée de l’Homme.
Safi FAYE est réalisatrice. Elle a joué dans « PETIT À PETIT » réalisé par Jean Rouch en 1971.
Philipe COSTANTINI est réalisateur. Il a été l’étudiant de Jean Rouch et son chef-opérateur sur plusieurs films. En 1978, il a créé avec Jean Rouch un atelier de formation Super 8mm au Mozambique.
Mariama HIMA (Ancien Ambassadeur du Niger à Paris)
Mahama Jonson TRAORÉ est réalisateur. (Sous réserve)
Akonio DOLLO (acteur et metteur en scène)
Hedwige TROUARD RIOLLE (Comité du film ethnographique)


Rencontres avec des cinéastes

Mecredi 21 avril à 20h00
Rencontre avec la réalisatrice Rina SHERMAN précédée d’une projection de deux de ses films dans lesquels joue ou apparaît Jean Rouch.
· L’œuf sans coquille, 64mn, 16mm
· M.M. Les Locataires, 13mn, 35mm
Rina Sherman a fait sa thèse sous la direction de Jean Rouch et a organisé une tournée avec lui dans des universités d’Afrique australe en 1996. Elle a également été son assistante de production et a réalisé plusieurs films.

Jeudi 22 avril à 20h00
Rencontre avec l’actrice Nadine BALLOT précédée d’une projection de trois films de Jean Rouch dans lesquels elle a joué ou collaboré.
· La Punition, 53mn, 35mm, 1962
· Les Veuves de quinze ans, 25mn, 35mm, 1964
· La Goumbé des jeunes noceurs, 26mn, 16mm, 1964
Nadine Ballot a également joué dans La Fleur de l’âge ou les adolescents (1964) et Paris, vu par (1965).

Vendredi 23 avril à 20h10
Rencontre avec Gilbert ROUGET, collaborateur de Jean Rouch sur trois films.
Gilbert ROUGET présentera et commentera entre chaque projection le contenu des films suivants :
· Sorties de novices à Sakpata,, 18mn, Béta SP, 1963
· Batteries Dogon, 26mn, Béta SP, 1966
· Porto-Novo, ballet de cour des femmes du roi, 30mn, Béta SP, 1969
Gilbert Rouget a également collaboré au tournage de la série des SIGUI de 1967 à 1974.
Il est Directeur de recherche honoraire du CNRS et membre de la Société Française d’Ethnomusicologie.

Dimanche 25 avril à 20h00
Rencontre avec Philo BREGSTEIN, réalisateur, précédé d’une projection de son film
· Jean Rouch et sa caméra au cœur de l’Afrique, 75mn, 16mm, 1977
Philo Bregstein a suivi l’anthropologue et cinéaste Jean Rouch sur ses territoires : le Musée de l’Homme à Paris et l’institut de recherches en sciences humaines à Niamey, au Niger, où il a créé un secteur cinéma.