Événements

Colonialisme
Écritures et résistances, Rencontre 1 : Colonialisme jeudi 17 janvier à 20h30 à la médiathèque Lucie Aubrac de Ganges, présentation de Colonialisme, film de Soumaïla Sunjata KOLY.

Français

En 1848, la France abolit l’esclavage et pourtant l’expansion coloniale a déjà commencé. La France d’aujourd’hui revisite son passé colonial à la faveur de la polémique qui entoure l’art. 4 de la loi de février 2005. Colonialisme est une tribune libre citoyenne qui interroge, interpelle, convoque la sensibilité de jeunes français d’origines différentes sur le passé colonial. Ce documentaire réalisé entre Montpellier et Bruxelles donne la parole aux citoyens, aux politiques et aux scientifiques. Une mosaïque qui témoigne de la complexité de « l’être ensemble ».


Le point de vue du réalisateur : « Colonialisme s’inscrit dans la dynamique civique de prise de parole. Faire de l’art en général et du cinéma en particulier une tribune libre où s’exprime la diversité des mémoires. Il me semblait nécessaire de forer les paradigmes qui ont présidé à l’entreprise coloniale pour mieux comprendre les enjeux d’aujourd’hui. Comment la république avec la sacro-sainte valeur de l’égalité a pu s’accommoder du colonialisme ? Je suis à la confluence de multiples origines. La question de l’identité métisse est d’autant plus prégnante dans ma démarche cinématographique. Et pourtant, j’ai le sentiment que le culte du métissage qui accompagne l’iconographie de la lutte contre le racisme abrase le débat de fond sur la légalité. Il suffirait de glorifier la France black-blanc-beur pour devenir une nation arc en ciel où tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit.
Les représentations héritées du passé restent omniprésentes dans la société française et font le terreau des discriminations dont sont victimes les français originaires de l’ancien empire colonial. Si le constat est unanime les moyens de luttes contre le racisme et les préjugés discriminants restent insuffisants.
A travers Cosmopolite, j’ai souhaité réaffirmer le cosmopolitisme français, les racines plurielles de la nation française forgée à l’aune du droit du sol. Mon film veut transcender l’évidence pour explorer la complexité du projet colonial et ses ramifications dans les questionnements actuels.
Colonialisme est un apologue, un film-cri fortement ancré dans la quête de sens. »