Événements

Mémoire de la Femme Jument
Solo imaginé par Saïda Naït-Bouda

Français

Au-delà de l’esthétique, Mémoire de la femme jument est un voyage dans la mémoire personnelle et collective, une quête. Le processus de création traverse les éléments historiques, culturels et corporels, dans un voyage onirique laissant une trace des héritages de ce que l’on pourrait nommer une sans racine, une sans terre.Images d’archives, mouvements bruts, poésies (dont La Rapatrie écrite par le fils de la chorégraphe) sont les éléments clés qui jalonnent le parcours initiatique. Les photos « Femmes algériennes 1960 » de Marc Garanger marquent le souvenir des sœurs et mères méconnues et, en filigrane, l’empreinte jamais effacée de la Guerre d’Algérie. Aujourd’hui, à l’heure où les mémoires ne peuvent rester enfouies, artistes et intellectuels issus de la diaspora portent une parole de réconciliation et d’apaisement. Mémoire de la Femme jument s’inscrit dans ce mouvement de portée universelle. Spectacle suivi d’une rencontre avec la chorégraphe.