Événements

Seyni

Français

Dès l’âge de 17 ans, Seyni quitte sa Guinée natale à l’insu de sa famille. En Côte d’Ivoire, il rencontre Souleymane KOLI, directeur de la prestigieuse la compagnie de danse Koteba d’Abidjan, qui l’engage comme compositeur principal de ses diverses créations. Avec l’ensemble Koteba, Seyni parcours le monde et réalise un premier album « Mousso Ko » qui restera confiné dans les armoires de Souleymane. Dans la culture Malinké, chaque génération doit dépasser la précédente. Seyni réinvestit la musique traditionnelle mandingue en la modernisant et en l’actualisant à travers une influence idéologique et musicale du reggae. Cette musique moderne puise dans les racines de la culture africaine et tout particulièrement dans ses rythmes. Le Yankadi est l’essence de l’afro-reggae de Seyni. Il s’agit d’un rythme de Basse Guinée qui se joue traditionnellement au clair de lune. « Yan » signifie « ici », « Kadi » signifie « c’est doux », « c’est bon » : « ici c’est bon » ! Le yankadi donne un style particulier au reggae soutenu par la section claviers, basse, batterie et enrichie par des phrases de saxophone et de percussion. La voix de Seyni, aux accents mandingues et le chant nostalgique du balafon apportent une coloration nouvelle et envoûtante. Un son s’élève entre tradition et modernisme, c’est un métissage de culture.