Événements

Colloque international – Les Armes miraculeuses
Paroles, chants, poésie, littérature, rites et mémoires. Les héritages vivants issus des mondes de l’esclavage.

Français

Pour la 3e édition des colloques organisés à l’occasion de la
Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage
et de leur abolition, le département de la recherche et de
l’enseignement au musée du quai Branly et Françoise Vergès
politologue au Mémorial de l’abolition de l’esclavage de
Nantes, ont choisi d’explorer les pratiques dites « immatérielles » héritées des mondes de l’esclavage dans le domaine colonial français.Ces pratiques, toujours vivantes et renouvelées témoignent de la pluralité culturelle àl’œuvre en France.
Le titre du colloque Les armes miraculeusesest un hommage à
l’ouvrage d’Aimé Césaire à l’occasion du centenaire de sa
naissance. Cette expression rend compte des créations de femmes et d’hommes réduits en esclavage mais qui échappent aux normes esclavagistes en inventant et en créant.
Langues, mots, paroles, chants, textes poétiques etlittéraires,
rites, jeux de mots, discours, nombreuses furent les pratiques
créatives des personnes réduites en esclavage.
Ce colloque a pour objectif de présenter ces créations, leurs évolutions, et la dynamique de leurs transformations sur des terres de l’ancien monde colonial français. Il croise les regards de chercheurs et d’artistes. Victorin Lurel, ministre des Outre-mer ouvre le colloque lors d’une allocution ; la performance artistique Kreyol Battle / Kabarqui réunis comédiens, poètes, musiciens clôture la manifestation en créole et en musique.
Forgées dans la rencontre et le contact, elles ont enrichi le monde culturel, artistique et littéraire ; elles sont aujourd’hui des héritages vivants, des sources de créativité, de réinvention, d’inspiration. Elles disent l’exil, la mélancolie, le deuil, la joie et l’espoir. Elles parlent du désir inextinguible de liberté et d’égalité.

Mimi Barthélémy avait accepté de venir faire résonner le Créole haïtien à partir d’un conte et de deux chants. Suite à sa disparition brutale, un hommage lui sera rendu à l’occasion de ce colloque.