Événements

Sac Au Dos
Florent Mahoukou et son co-chorégraphe Andréya Ouamba portent en eux le très lourd sac des guerres qui ont ravagé leur pays, le Congo. Il danse l’indicible, la vanité des mots. Pour exorcicer le passé, pour dire la mémoire !

Français

On a tous avec soi, une valise de passé, un sac de souvenirs. Des gros, des petits, des douloureux. Ils nous encombrent, ils nous protègent. Ils nous accompagnent. Ils sont nos compagnons de survie.

Florent Mahoukou et Andréya Ouamba portent le très lourd sac des guerres qui ont ravagé leur pays, le Congo, dans l’assourdissant silence des nations.

Alors, ils dansent pour exorciser le passé, pour dire la mémoire et ses plaies, la mort côtoyée de si près. Ils creusent dans les souvenirs enfouis sous des tonnes d’images inavouables, inavouées. Ils disent l’insolence d’échapper au massacre, l’indécence de la survie. Ils dansent l’indicible, la vanité des mots.

Et le dire c’est déjà s’en prémunir en lui donnant sa place, y échapper un peu… Vider son sac !