Événements

Méditerranée
Les reportages de Léonard Gianadda s’exposent à la Fondation Pierre Gianadda, sous le titre de Méditerranée : 150 photographies issues des voyages en Méditerranée durant les années 50, alors que Léonard Gianadda était jeune journaliste-reporter.

Français

La photographie joue un rôle important dans le parcours de Léonard Gianadda. Elle est journaliste reporter, dans les années 1950, la photo est son premier moyen d’expression artistique. Et, lorsque, cinquante ans plus tard, ses reportages sortent de l’oubli, l’étonnement est général devant la qualité et l’originalité des clichés.
Le travail photographique de Léonard Gianadda éclaire et explique sa trajectoire. Ainsi, dans cette nouvelle perspective, la création de la Fondation Pierre Gianadda apparaît comme l’aboutissement d’un parcours artistique qui prend ses racines dans la découverte de l’art de l’Italie de la Renaissance.

Dans ce sens, les expositions des photographies de Léonard Gianadda nous révèlent les multiples intérêts d’un homme qui, formé aux humanités classiques, bifurque vers le monde de la technique, avant de revenir à ses premières passions.
Dans les années 1950, Léonard Gianadda effectue de nombreux et longs voyages dans les pays méditerranéens. Il nous ouvre des fenêtres sur les réalités de l’Italie, la Yougoslavie, la Grèce, l’Egypte, l’Espagne, la Tunisie, le Maroc, et, bientôt, tout le pourtour de la Méditerranée. Dans ces périples, on décèle un intérêt marqué pour les œuvres d’art présentées in situ ou dans les musées et pour la réalité sociale que vivent les gens de l’époque.