Événements

Première Allemande: « Toussaint Louverture » en présence du réalisateur Philippe Niang
Le dimanche 24 novembre 2013 à 17 heures, AfricAvenir vous invite à la première allemande de « Toussaint Louverture » du réalisateur franco-sénégalais Philippe Niang.

Français

« Toussaint Louverture » est la première fiction jamais réalisée sur celui qui, né esclave, devint général de l’armée française et défia même le pouvoir de Napoléon en permettant à sa terre, Haïti, de devenir en 1804 le premier Etat noir indépendant du monde, antiesclavagiste et anticolonialiste. En 180 minutes, Philipe Niang dresse une somptueuse fresque historique qui retranscrit pleinement la personnalité complexe du héros de l’indépendance haïtienne et de l’émancipation du peuple noir



« Le réalisateur Philippe Niang tisse avec brillance l’histoire dynamique de ce héros emblématique et universel en forme d’un drame foisonnant en deux parties, qui va sous la peau (…) À ne rater sous acun prétexte pour les personnes de toutes les origines. » Suzanne Gregoire, The Sentinel



La projection sera suivie d’une discussion avec le réalisateur Philippe Niang et les producteurs France Zobda et Jean-Lou Monthieux ainsi qu’une petite récéption dans le foyer du cinéma.



Avec le soutien de Brot für die Welt – Evangelischer Entwicklungsdienst, la Fondation Rosa Luxemburg, l’Ambassade d’Haïti à Berlin et du Centre de l’Orient Moderne (Zentrum Moderner Orient) et en coopération avec le club des amis de RFI, Berlin Poche, |+| rendez-vous-cine.de, Exberliner, multicult.fm, Art Labour Archives, Research Group Cosmopolitan Film Cultures (Dr. Markus Heide, Department of English and American Studies) à l’université Humboldt, Art Labour Archives et Planète Métis.



Synopsis

Nous sommes à la fin du XVI e siècle. La Révolution française gronde. Toutes les parties du territoire français sont touchées. Une île, Saint-Domingue qui deviendra Haïti, va prendre son destin en main grâce à un homme, Toussaint Louverture. Fort de caractère, pétri de convictions démocratiques, et empreint alors des valeurs et bienfaits tout neufs de la République naissante, il s’allie à la France après avoir combattu aux côtés des Espagnols, des Anglais et avoir refusé l’Alliance avec les États d’Amérique. Quelques années plus tard, il défiera même le pouvoir de Napoléon et permettra à sa terre, Haïti, de devenir le premier Etat noir indépendant du monde, antiesclavagiste et anticolonialiste. De sa prison du Fort de Joux, il sera celui-là même qui analyse avec recul et sagesse ses comportements devant chaque situation. Rien de simple pour cet homme qui aura dû prendre et assumer seul des décisions parfois difficiles dans un contexte historique et politique ambigu… Voici l’histoire d’un homme qui lutta toute sa vie contre la colonisation et l’esclavage.