Événements

« Et les Chiens se taisaient »
3e volet du cycle « Théâtre ouvert à la poésie » : « Et les chiens se taisaient » avec des extraits de « Cahier d’un retour au pays natal » d’Aimé Césaire, mis en scène par Philippe Chemin

Français

Dans le cadre de ce cycle, Philippe Chemin a mis en scène au Forum culturel de Blanc-Mesnil des textes du poète libanais Adonis en novembre dernier, repris à l’Institut du Monde Arabe, et d’Alberto Giacometti en février.
Le spectacle autour d’Aimé Césaire est le troisième volet du cycle pour cette saison.

Théâtre ouvert à la poésie
Adonis, Alberto Giacometti, Aimé Césaire
Comme le brin d’herbe fragile parvient à se frayer un chemin à travers le béton et le fait éclater, ces trois artistes ont été en rébellion contre les carcans traditionnels. Ils ont secoué les principes établis et figés de la poésie et de la pensée en changeant les perspectives de notre idée du réel.
Adonis a créé un rythme d’écriture capable d’exprimer le déchirement du siècle et son défaut de cadence.
Alberto Giacometti a remis en cause les normes du visible issues des règles de la perspective telles que la Renaissance les avait définies.
Aimé Césaire, dont le lyrisme débridé ne s’écarte jamais du concret, redonne une dignité à tout homme colonisé.
Je ne cherche pas à illustrer ces textes, mais plutôt à m’en inspirer pour, touche par touche, y apporter ma vision intérieure. J’essaie d’obtenir des acteurs qu’ils se confient / se livrent, dans la confidence, sans déclamation / démonstration, pour laisser au spectateur un espace qui permette à sa propre expérience de rencontrer le verbe du poète.
Philippe Chemin


tous les soirs à 20h30 – Dimanche à 17h – Relâche le mardi



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications