Événements

Hafid Hamdi-Cherif
Dans le cadre des rencontres musicales du Lucernaire.

Français

Les Dimanches 4, 11 et 18 juin 2006 à 18h30

Le eye-yieye est un genre musical où se mêlent, inextricables, le texte (chi’r malhoun : poésie chantée) et la musique, l’un étant fait pour l’autre. Cette chanson bédouine se caractérise, par rapport aux chants citadins, par ses longues et lentes mélopées, souvent tristes ou mélancoliques mais dont l’effet, par son dépouillement et sa sobriété, est saisissant dans la solitude. Ce véritable chant de « l’ouvert » exprime parfaitement l’ampleur et le déploiement sans cesse renouvelé des espaces dont il est issu. D’autant qu’il est essentiellement basé sur la qualité du texte poétique et sur la voix qui se fait tour à tour (ou en même temps) forte et puissante ou douce et mélodieuse.
Son espace thématique est celui de l’imaginaire bédouin et pastoral et comprend aussi bien des poèmes liturgiques et religieux, (medh), épiques que des chants d’exil et de nostalgie ou des élégies ; cependant l’amour en reste le noyau central, et la plupart des morceaux sont de magnifiques poèmes d’amour.

Quelques pièces maîtresses de ce répertoire seront interprétées:
–Gamr ellil (astre de la nuit) de Abdallah Ben kerriou
–Ya rabbi ya khalqui (ô mon dieu) de Tahar Rahab
Partager :