Événements

« Ecrire l’exil, écrire en exil »
L’exil est terre d’écriture et peut-être autant que la littérature serait née de l’exil…

Français

… Exils plutôt car chaque exil est singulier alors qu’au fond tous les exils ont ceci de commun qu’ils vivent de la perte, de l’écart, du déplacement, de la distance, d’un entre-deux qu’ils fondent.

Présentation
Cependant que la notion générique d’exils prend tellement de formes entre immigration, asile, fuite.
Réfléchir ensemble sur la question de l’exil, en associant écrivains, artistes ou reflexeurs, c’est retourner quelque part à une question qui fonde la production littéraire et artistique.
Peut-être que l’exil n’est que la forme esthétique de l’immigration, de l’asile, de la fuite ? Peut-être qu’il n’en est que la parole élaborée, la représentation consciente, la projection paradigmatique ?
Le fait est que chaque expression de l’exil condense celles des immigrations, des asiles, des fuites, de ce grand mouvement des hommes qui, depuis la nuit des temps, trouvent des tas de raisons de partir.
Exil – mouvement dans l’espace ? Dans le temps ? Création ? Représentation ? Les histoires n’arrivent qu’à ceux qui savent les raconter, dit-on. L’exil ne serait-il pas que la migration de ceux qui savent ou veulent l’écrire ?
La production littéraire et artistique sur l’exil et en exil est profuse et singulière en tant qu’elle réinvente la connexion entre toutes les îles de l’archipel sentimental du créateur. Il s’agira de l’interroger, dans ce qui la motive et dans ses finalités, dans ses formes et dans son implication sociale, en interrogeant ses artisans.


Objectifs :
Appréhender, dans le contexte de la mondialisation et des migrations qu’elle engendre, quelle paroles peuvent signifier l’exil (le déplacement, physique ou mental) ?
Tenter de définir le rapport entre immigrations et exil à travers la réflexion et la création des écrivains et des artistes ?
Saisir dans quelle (s) langues et dans quels langages s’écri(ven)t l’exil ?
Qu’il y a-t-il de commun entre les différents exils dont le récit dont le récit se fera au cours de colloque ?

Programme
Nourredine Saadi, écrivain, universitaire
Nabile Farès, écrivain, psychanalyste
Benmohamed, poète
Malek Alloula, écrivain
Habib Tengour, poète et écrivain
Arezki Metref, journaliste et écrivain
Alice Cherki, psychiatre
Mourad Yelles Chaouch : écrivain, universitaire (modérateur)