Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2010
Panama – Fort-de-France : Autopsie d’un crash
Titre original : Mayday : Vol 708, Panama – Fort-de-France – Autopsie d’un crash
Pays concerné : Martinique
Durée : 52 minutes
Genre : drame
Type : documentaire

Français

Le 16 août 2005, le vol 708 Panama – Fort-de-France s’écrase dans les montagnes du Venezuela. A son bord, huit membres d’équipage colombiens et cent cinquante-deux passagers, tous des Français originaires de Martinique. Un drame qui reste encore aujourd’hui la catastrophe la plus meurtrière de toute l’histoire de l’aviation française.

COMMENTAIRE FRANCE 5
La douleur des familles des victimes est immense et leurs questions sont nombreuses. S’agit-il d’une défaillance mécanique ? D’une erreur de pilotage ? Qui est responsable de ce crash : la compagnie aérienne West Caribbean, les pilotes, l’organisateur du voyage ?
Les boîtes noires ont permis de reconstituer en partie le déroulement du vol, et mis en évidence une succession de décisions étonnantes. Pour commencer, l’équipage choisit une route qui traverse une zone orageuse très active et ne semble pas avoir conscience du danger. Par ailleurs, le commandant insiste pour monter à 33 000 pieds au lieu de 31 000 pieds, altitude de croisière normale, ce qui réduit la capacité de propulsion des réacteurs. Au final, la vitesse de l’avion diminue sans que personne ne s’en aperçoive. L’appareil commence à descendre puis devient incontrôlable, jusqu’au décrochage fatal. Les enregistrements montrent un équipage dépassé, tétanisé au point d’oublier de sortir la check-list prévue pour ce genre de cas, et un commandant qui, au lieu de se mettre en piqué pour reprendre le contrôle de l’avion, s’obstine à le cabrer, ce qui ne fait qu’empirer les choses.
De nombreuses incohérences
Bien que les boîtes noires aient été retrouvées, de nombreuses zones d’ombre demeurent concernant les événements qui ont finalement mené au décrochage de l’avion. Regroupées en une association, les familles des victimes pointent du doigt un certain nombre d’incohérences. Les pilotes avaient-ils la bonne carte météo pour choisir leur plan de vol ? Aucune copie n’ayant été retrouvée au siège de la compagnie, le doute subsiste. Autre inconnue : le poids de l’appareil. Il a été prouvé que le devis de masse, document essentiel qui permet de déterminer l’altitude de croisière, a été falsifié. En clair, l’appareil était bien plus lourd que ce qui avait été annoncé aux pilotes et n’était pas capable de se maintenir à 33 000 pieds. La formation des pilotes est également mise en cause : l’expérience du commandant sur MD 82 n’était que de 400 heures et son copilote n’était âgé que de 21 ans. Mais c’est le profil de la West Caribbean qui interpelle le plus. Cette compagnie aérienne de seulement trois avions avait déjà connu un crash meurtrier en mars 2005 et n’avait pas payé ses employés depuis plusieurs mois. Des conditions d’exploitation hasardeuses connues des autorités colombiennes, sans que celles-ci ne jugent utile de suspendre son activité. Aujourd’hui encore, l’enquête n’a pas permis d’établir clairement qui sont les propriétaires de cette compagnie. Les employés refusent de parler, les juges colombiens chargés de l’affaire reçoivent des menaces de mort. Cinq ans après la catastrophe, les familles attendent de connaître enfin toute la vérité pour pouvoir finir leur travail de deuil. Mais en l’absence des pilotes, principaux témoins du drame, la tenue d’un procès reste incertaine.
Stéphanne Coignard (France 5)

Documentaire
Durée : 52′
Auteur : Stéphane Gabet
Réalisation : Stéphane Gabet et Luc David
Production : France Télévisions / Galaxie Presse
Année : 2010
Collection : Dangers dans le ciel – Mayday
Diffusion : France 5

English

Português

Español



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications