Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2005
Noires mémoires
Pays concerné : France
Durée : 93 minutes
Genre : société
Type : documentaire

Français

Émotion et indignation sont inhérentes à ce film. Elles se coulent dans de multiples rencontres jalonnées par un récit porté par un personnage : STEPHANE, jeune étudiant antillais « noir dans son cœur mais très blanc de peau »

Il entraîne le spectateur dans un mouvement permanent qui le conduit de la région parisienne à Bordeaux, Nantes et jusque dans la Creuse rurale. Il nous fait rencontrer successivement d’autres personnages, qui livrent un nombre considérable de facettes différentes traduisant le malaise Noir.

Mémoires et Identités Noires

Ce sont d’abord des médiateurs pour le spectateur, des « grands-frères » et des « grandes-sœurs », à la fois modèles de réussite et passeurs de sens, qui vivent eux aussi les contradictions de la Mémoire et de l’Identité noire que l’on rencontre dans ce film.
L’écrivain Claude RIBBE, qui se consacre aux figures antillaises oubliées de l’Histoire ; le footballeur professionnel Lilian THURAM ; le manequin Chrystèle SAINT-LOUIS AUGUSTIN ; la chanteuse-rappeuse BAMS.

On rencontre aussi dans ce film d’autres personnages de la vie quotidienne, qui témoignent de la réalité des Noirs dans l’Histoire et la Société françaises : une petite écolière métisse qui s’intéresse à l’histoire de l’Esclavage, une jeune réunionnaise blanche dont la mère est noire, une enseignante troublée par sa propre conscience des non dits, etc. D’autres portent des regards collectifs sur leur réalité : une association de jeunes d’origine antillaise et africaine d’une cité du XXe arrondissement et des jeunes d’un lycée technique de grande banlieue. Deux petites haïtiennes adoptées, des étudiants antillais à Bordeaux, un prof d’économie qui a subi la discrimination sociale sont autant de personnages que l’on côtoie dans ce film, témoins d’un mal être diffus.

La place des Noirs dans la Société française
L’enquête traverse ainsi, sur un rythme soutenu, une pluralité d’univers complémentaires. Le spectateur découvre comment la minoration des Noirs dans la société française trouve son origine dans les représentations séculaires héritées de la traite des esclaves à partir des côtes d’Afrique.

Par ailleurs, ces tranches de vie sont entrecoupées d’interventions de personnalités telles que Christiane TAUBIRA,Députée de Guyane, Frédéric LODEON, producteur et critique musical et Daniel MAXIMIN écrivain et poète.

Le fim débute et s’achève dans le jardin d’une propriété champêtre en plein été. Sont rassemblés autour d’une table, un certains nombre de protagonistes présents dans le film. Ils discutent entre eux et mettent en perspective les incohérences et les injustices, qui jalonnent la vie quotidienne des membres de leurs communautés.

Réalisateur : Luc Laventure

(source : www.rfo.fr)
Partager :