Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2002
Ennemi intime. Violences dans la guerre d’Algérie (L’)
Pays concerné : Algérie
Durée : 204 minutes
Genre : historique
Type : documentaire

Français

Il y a 40 ans, le 19 mars 1962, les accords d’Evian mettaient fin à la guerre d’Algérie. De 1954 à 1962, la France a fait, sans jamais le dire vraiment, la guerre en Algérie. Comme l’Algérie était la France, la France ne pouvait pas être en guerre contre elle-même. Deux millions de soldats, appelés et officiers, n’ont fait officiellement que des opérations de maintien de l’ordre sur le territoire national. L’adversaire était intérieur, l’ennemi intime…

Réalisateur : Patrick ROTMAN

documentaire de 2×52’+100 min. diffusion france 3

Format : Noir et blanc, Plein écran, PAL
Langue : Français
Rapport de forme : 1.33:1
Nombre de disques : 1
Studio : France Télévisions
Date de sortie du DVD : 4 septembre 2002
Durée : 3 H 24 mn

Documentaire français réalisé par Patrick Rotman en 2002 pour le compte de la chaîne de télévision française France 3.

Ce documentaire d’une durée de 3 H 24 mn est constitué de 3 chapitres principaux :
– Chapitre 1 : Pacification
– Chapitre 2 : Engrenages
– Chapitre 3 : Etats d’armes


– PRESENTATION DE QUELQUES TEMOINS

. Rachid ADDELLI
Harki à 16 ans, il raconte l’itinéraire d’un petit Kabyle pris dans l’engrenage de la guerre.
Combattant avec les troupes françaises, il découvre les horreurs de la ‘’Pacification ». Tortionnaire, il sera à son tour torturé par le FLN auquel il échappe par miracle.
Au prix d’un très long et douloureux travail sur lui-même, il renvoie dos dos les horreurs commises dans les 2 camps.

. Jacques ALLAIRE
Capitaine, adjoint de Bigeard au 3ème RPC, il a fait l’Indochine. Prisonnier à Dien Bien Phu, il assume les conséquences de la chasse aux renseignements pendant la bataille d’Alger. C’est lui qui a arrêté Larbi Ben M’Hidi.

. Georges APAP
Pied-noir attaché à l’armée française, avocat puis magistrat, il est témoin des émeutes du Constantinois en Août 1955. Il montre avec limpidité l’engrenage : terreur du FLN/ répression massive, qui répond chez les responsables du FLN, à une stratégie de conquête de la population.

. Paul AUSSARESSES
Ancien résistant, parachuté en France, en 1943, fondateur du 11ème Choc, puis Capitaine en Indochine, il est officier de renseignement en 1955 dans le Constantinois. Il découvre la torture qu’il pratique sans états d’âme. Il réprime avec violence extrême les émeutes de Philippeville.
En 1957, adjoint de Massu, il dirige une sorte d’escadron de la mort qui officie dans la bataille d’Alger. Il raconte tout, exécutions, tortures, avec un détachement surprenant.

. Jean-Denis BENNET
Appelé en 1959, musicien témoin direct d’exactions des deux côtés qui l’on marqué à jamais.

. Jean-Paul BOULAND
Parti en 1956 en Algérie, au 5ème Régiment de tirailleurs sénégalais sur la frontière algéro-marocaine, il a été témoin direct des sévices, tortures, viols, exécutions sommaires. Il est aujourd’hui Prêtre.
Cette « expérience » algérienne n’a cessé de l’interroger sur « l’âme humaine ».

. Yvon Le BOHEC
Appelé en 1954, militant de la CHT, anticolonialiste, affecté dans le Constantinois, il raconte avec force les scènes de sévices dont il a été le témoin direct.

. Gérard COUTEAU
Appelé en 1955, sous-lieutenant dans le 4ème Régiment de Saphis tunisien, puis dans les dragons. Témoin direct des exactions du FLN.
Partager :