Fiche Film
MOYEN Métrage | 2016
Encre de Chine (L’) | Heber Sini – حبر صيني – Chinese Ink
Pays concerné : Liban
Durée : 55 minutes
Genre : expérimental
Type : documentaire

Français

« J’ai longtemps hésité. Plus d’un pas en avant, plus d’un en arrière, plus d’un de côté. Des milliers de fois le même regard à travers les fenêtres de mon bout du monde » annonce Ghassan Salhab en amorce d’Encre de Chine. Et de fait le chemin sera inquiet, tout en méandres, nourri de réminiscences. D’une photo d’enfance au Sénégal, par où débutait 1958 (FID 2009), à Beyrouth ou aux hauteurs du mont Liban où se déroulait La montagne (FID 2011) le cinéaste évoque l’engagement, la culpabilité, la guerre avec sa barbarie originelle. En sort un film hanté par la mort et les disparus, marqué par l’histoire récente du Liban, faisant retour sur une génération pour laquelle autobiographie et histoire nationale sont indissociables. Le cinéaste y invite Pasolini, Koji Wakamatsu, Paul Celan ou bien encore Anna Akhmatova comme le Comité invisible pour l’accompagner.
Les images sont habitées par leurs voix, leurs mots, leurs langues qui bruissent, résonnent, se superposent, s’entrechoquent en une polyphonie dense. Et le cinéaste d’esquisser un monde intérieur alors que les fenêtres, unique lien vers l’extérieur, deviennent cadre et miroir où inscrire un visage, tout en tendant vers un paysage où habiter. Ainsi se déploie un mouvement entre le dedans et le dehors, le passé et le présent. Se dessine alors tant un autoportrait crépusculaire qu’une adresse, pour les autres, pour soi, suivant en cela le fameux vers de Celan offert en fin : « Tenir-debout-pour-personne-et-pour-rien. »
(NF), FID Marseille 2016

Un film de Ghassan Salhab

Liban, 2016, documentaire, 55′, Mixed Media, Stéréo, Couleur

Avec Adel Nassar

L’ENCRE DE CHINE / HEBER SINI – حبر صيني – CHINESE INK


Version originale
français, arabe, allemand
Sous-titres
français
Image
Ghassan Salhab, Bassem
Fayad, Nadim Saouma
Montage
Ghassan Salhab

Son
Ghassan Salhab, Rana Eid


Production
Ghassan Salhab (mirrors)


2016 | 27ème Festival International du Documentaire de Marseille (FID) 2016, France | 12-18 juillet 2016
* Sélection – compétition internationale
* Première mondiale / World Premiere
www.fidmarseille.org/index.php/fr/?option=com_content&view=article&layout=edit&id=2159

English

« I hesitated for a long time. More than a step forward, more than one backwards, more than one by the side. Thousands of times the same gaze through the windows of my own end of the world »: these are the words Ghassan Salhab pronounces at the beginning of China Ink. Indeed, there will be no rest along the way, but only meandering paths nourished with reminiscences. A childhood photograph taken in Senegal, the one 1958 (FID 2009) started from in Beyrouth or from the heights of mount Lebanon where La montagne (FID 2011) was set, the director evokes commitment, guilt, and war with its original brutality. The result is a film haunted by death and casualties, marked by Lebanon’s recent history, coming back to generations for whom autobiography and national history are inextricably bound to one another. Like some kind of invisible committee, Pasolini, Koji Wakamatsu, Paul Celan and Anna Akhmatova appear as guests accompanying the director.
All images are filled with their voices, their words, their languages whispering, resonating, juxtaposing themselves, knocked together in a dense polyphony. And the director sketches out an inner world while the windows, as the only connection to the outside, become a frame and a mirror where faces are inscribed as they tend towards a landscape to live in. Thus, a movement unfolds between the inside and the outside, between the past and the present. What is being drawn then is a twilight’s self-portrait as much as a skill for others and for oneself, thus following Celan’s well-known verse offered in the end: « Keep-standing-up-for-no-one-andfor- nothing. »
(NF)

(NF), FID Marseille 2016

A film by Ghassan Salhab

Lebanon, 2016, documentary, 55′, Mixed Media, Seéreo, Color

with Adel Nassar, Anna Akhmatova, Nour Al Hoda, Jean-Luc Nancy, Henri Michaux, Leopoldo Maria Panero

Genre: Politics | Experimental Cinema

Original version
French, arabic, german

Subtitles
French

Original title
Heber sini

Year
2016

Running time
55 min.

Country
Lebanon

Producer
Ghassan Salhab

Director
Ghassan Salhab

Screenwriter
Ghassan Salhab

Photography
Ghassan Salhab, Bassem Fayad, Nadim Saouma

Editing
Ghassan Salhab

Sound
Ghassan Salhab, Rana Eid

Casting
Adel Nassar, Anna Akhmatova, Nour Al Hoda, Jean-Luc Nancy, Henri Michaux, Leopoldo Maria Panero

Production
Ghassan Salhab (mirrors)


2016 | 27ème Festival International du Documentaire de Marseille (FID) 2016, France | 12-18 juillet 2016
* Sélection – compétition internationale
* Première mondiale / World Premiere
www.fidmarseille.org/index.php/fr/?option=com_content&view=article&layout=edit&id=2159
Partager :