Fiche Film
Cinéma/TV
COURT Métrage | 1989
Yiribakro, bois sacré
Mohammed Soudani
Pays concerné : Suisse
Réalisateur(s) : Mohammed Soudani
Avec : Tiziana Soudani
Durée : 26
Type : documentaire

Français

Dans la forêt il n’y a qu’un Dieu seul qui peut pénétrer.
Tantôt mère nourricière pour l’Africain la forêt est le lieu du mystère où se rencontrent le visible et l’invisible.
Ce documentaire parle du respect que l’Africain porte à la forêt sacrée et ses habitants… les êtres invisibles.
Dans la forêt les vierges sont préparées par les femmes, véritables artistes de la peinture, qui décorent leurs corps de couleurs spécialement conçues à base d’herbes et de poudre de pierres naturelles.
Parées des plus beaux bijoux c’est sous le regard des génies et des ancêtres qu’elles s’apprêtent a quitter le cocon de la virginité pour devenir femmes.
Les féticheuses sont les véritables médecins et devins dans la société animiste africaine.
C’est pour la première fois, qu’après un sacrifice spécial pour l’occasion, qu’on autorise une équipe de tournage à entrer dans le bois sacré.
Tout commence par la danse des féticheuses avant de rentrer en contact avec les génies. Les armes qu’elles utilisent (kaolin et œufs) pour se protéger contre les attaques d’autres féticheuses ou féticheurs qui veulent s’approprier leurs pouvoirs….
La transe qui signifie l’arrivée du génie dans le corps de la féticheuse…
Le rapport du mortel et de l’immortel.
Le sculpteur, initié aux mains caméléons qui a hérité le pouvoir des ancêtres, s’apprête à abattre l’arbre qui deviendra le masque sacré… Une véritable cérémonie… appel aux ancêtres, pour l’aider à accomplir son acte… le pardon au génie de l’arbre… la boisson collective entre l’humain et les ancêtres avant d’initier le travail.
Le masque est sculpté dans un lieu sacré où seuls les initiés peuvent pénétrer.
La purification du roi traditionnel. Tout le village escorte le roi vers la forêt sacrée dans une procession exceptionnelle ou symboliquement le roi va mourir pour renaître pur.

de Mohammed Soudani
1989, 16 mm, 26′

Réalisation: Mohammed Soudani
Production: Amka Films/Suisse
avec la collaboration de Roger Gnoan M’Bala et Jean Marie Adiaffi (Amka Films / RTI)

FESTIVALS ET PRIX
Nomination parmi les 12 meilleurs documentaires européens, MIP TV Cannes, 1990
En compétition au Touristic and Etnographic Film Festival de Milan
Prix Jean d’Arcy, organisé par Antenne 2, France, pendant le MIP-TV’90, et finaliste dans les douze meilleurs documentaires internationaux.