Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1991
Années algériennes (Les)
Bernard Favre
Pays concerné : Algérie
Réalisateur(s) : Bernard Favre
Avec : Benjamin Stora, Bernard Favre, Philippe Alfonsi, Philippe Alfonsi, Patrick Pesnot
Durée : 191
Genre : historique
Type : série documentaire

Français

de Benjamin Stora, Philippe Alfonsi, Bernard Favre, Patrick Pesnot.

Les années algériennes est une série documentaire de 4h diffusée sur Antenne 2 en septembre-octobre 1991. Elle a été réalisée par Bernard Favre, produite par Philippe Alfonsi et conçue par Benjamin Stora. Programmée au moment du trentième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’entreprise a nécessité deux ans de travail autour d’une centaine de témoins, de centaines d’heures de documents filmés (archives de l’INA et de l’ECPA).
Il ne s’agit pas ici de raconter simplement la guerre d’Algérie, mais de la comprendre, sans excuser les différents acteurs. Tous les points de vue sont représentés, du soldat à l’immigré algérien, du pied-noir au harki. L’auteur, l’historien Benjamin Stora, a estimé qu’il était trop simple de juger ou condamner, mais plus instructif, et plus utile, d’analyser les responsabilités pour espérer se prémunir contre un mauvais futur. Peu de grands noms dans ce défilé des témoins et des acteurs. La parole est ici donnée aux anonymes qui ont vécu cette guerre au quotidien. Ils se confrontent à leurs souvenirs et à leurs oublis, et posent des questions : la haine, la violence, les bombes, les massacres étaient-ils évitables ? L’indépendance algérienne pouvait-elle se payer d’un prix moins lourd ? Des deux côtés de la mer, ces points d’interrogation continuent toujours de tarauder souterrainement plusieurs générations.

Première partie : « D’amour et de haine » (63 mns)
– L’Algérie d’avant la guerre, l’Algérie coloniale, l’insurrection du 1er novembre 1954…

Deuxième partie : « Les tricheurs » (67 mns)
– L’envoi du contingent, la bataille d’Alger, au terrorisme de FLN, l’armée française répond par la torture.

Troisième partie : « Je ne regrette rien » (61 mns)
– De Gaulle parle d’autodétermination, le putsch des généraux, la création de l’OAS, l’Algérie flambe, le départ d’un million de pieds-noirs, le massacres des harkis.