Fiche Livre
Histoire/société, BD
BANDE DESSINéE |
Diamants de Kamituga (Les)
Pays concerné : République démocratique du Congo
Edition : African Artists for Development (AAD)
Pays d’édition : France
ISBN : 978-2746625761
Prix : 8.00

Français

Retrouvez l’intégralité du projet « Les Bulles de Bukavu » sur [ici]

Asha, mère de famille atteinte du Sida raconte sa vie aux amis de sa fille. Elle leur apprend notamment comment son mari Mayele, longtemps sans emploi, a finalement réussi à se faire engager sur le chantier de la mine de Kamituga dont il est revenu avec de nombreux diamants mais porteur de la maladie sans le savoir.
Au fil des pages, la BD plonge le lecteur dans le quotidien des
habitants de Bukavu en République démocratique du Congo.
Ce témoignage bouleversant de sincérité est à la fois un témoignage sur les quinze dernières années de violence dans cette région tout en étant porteur d’un message fondamental sur la lutte contre le Sida.

La bande dessinée Les Diamants de Kamituga, « thriller humanitaire » mêlant aventure à rebondissements et messages de prévention au VIH/SIDA, rencontre un fort succès à Bukavu (République démocratique du Congo) et remplit ses objectifs en termes de sensibilisation. Réalisée par le bédéiste Séraphin Kajibwami et
distribuée gratuitement à 100 000 exemplaires dans le cadre du projet « les Bulles de Bukavu » d’African Artists for Development, cette BD détient le record du plus grand tirage jamais diffusé en Afrique subsaharienne.
Le Sud-Kivu est depuis de nombreuses années le théâtre d’affrontements extrêmement meurtriers, où l’utilisation du viol comme arme de guerre par les différentes forces en présence a provoqué une propagation fulgurante du Sida. Au moins 3 % de la population du Sud-Kivu est porteuse du virus et nombre de
contaminations pourraient être évitées avec une prévention plus efficace.
C’est l’objectif des Diamants de Kamituga, dont le scénario, écrit en concertation avec l’association SOS-Sida de Bukavu, s’inspire d’expériences vécues pour raconter l’histoire d’une famille qui ne se laisse pas abattre.
Réunissant tous les ressorts du thriller, tout en relayant des éléments d’information, de prévention et d’incitation au dépistage, elle constitue également un outil pédagogique original et rare pour les élèves de la province du Sud-Kivu.
La diffusion des BD est actuellement orchestrée par SOS-Sida dans les écoles, stades et autres lieux de rassemblement de Bukavu. L’ouvrage, également remis aux centres de dépistage ruraux de la région, touche jusqu’aux populations les plus vulnérables et les plus reculées. Une semaine seulement après le début de la distribution, le nombre de tests de dépistage effectués par le centre de SOS-Sida à Bukavu avait déjà triplé, et celui-ci ne cesse d’augmenter depuis. L’immédiateté frappante des effets sur les lecteurs atteste de l’efficacité de ce médium original de sensibilisation qu’est la bande dessinée.

Constatant le succès cette opération, AAD et Séraphin Kajibwami réfléchissent actuellement à un second tome dont la portée serait plus étendue, s’adressant cette fois à toutes les populations de la République démocratique du Congo et du Congo-Brazzaville.
Gratien Chibunrigi, coordinateur de l’association SOS-SIDA à Bukavu, déclarait en avril 2012 :  » La BD connaît déjà un grand succès et je reçois des appels de partout pour en demander. Nous sommes très mobilisés et motivés pour remplir ce pari car la BD assure une grande publicité pour SOS-SIDA et les moyens de lutter contre la propagation de l’épidémie. »

AFRICAN ARTISTS FOR DEVELOPMENT
Créé en 2009, le fonds de dotation African Artists for Development (AAD) initie, développe et soutient l’action d’artistes africains s’engageant dans des micro-projets de développement ancrés dans leur communauté. Démarche à la fois artistique et sociétale, African Artists for Development lie intrinsèquement art contemporain et initiative de développement local, en ne promouvant pas l’un et l’autre mais l’un dans l’autre.