Fiche Livre
Musique, Théâtre, Danse, Histoire/société, Interculturel/Migrations, Patrimoine
RECUEIL DE POéSIE | Janvier 2015
« Niamey, cour commune »
Kassoum Hamani
Prix : 0.00
Parution : 01 Janvier 2015

Français

« Niamey, cour commune »


« Niamey, cour commune », c’est la première œuvre du nigérien Hamani Kassoum, plus connu sous le sobriquet « Jhonel ». Dans cette première publication littéraire consacrée uniquement aux textes de slam nigérien, l’auteur traite des thèmes relatifs à la vie quotidienne dans les centres urbains nigériens, notamment dans la ville de Niamey. A travers son roman, Hamani Kassoum aborde les problèmes relatifs à la vie quotidienne des hommes et femmes issus des milieux défavorisés, le refus des gouvernants et certains riches d’aider les personnes en situation difficile ou encore les bienfaits et méfaits de l’argent. Aussi, l’auteur de « Niamey, cour commune » touche des questions portant sur les relations amoureuses, les us et coutumes ou encore des intrigues au sein des foyers. 

 





A travers cet important recueil, Hamani Kassoum dit Jhonel entend faire connaître sa poésie à un large public     et aussi conserver ses poèmes pour la postérité. Pour une meilleure compréhension de son message, ce slam-master de renommé international fait recours aux langues nationales notamment le zarma et le haoussa. En préfaçant, cet ouvrage constitué de vingt textes, Jean-Dominique pénel déclare que « lorsqu’on écoute (ou lit) les textes du recueil de Jhonel, on est frappé par leur force ». Il soutient également qu’une grande partie des  vingt textes présentés sont pour la plupart  bien connus et appréciés du public nigérien. Aussi, il faut souligner que bon nombre de ces textes sont déjà connus à travers plusieurs supports. En plus de You Tube sur lequel figurent le clip « Je pars d’ici » et des enregistrements tels que « De bouche à oreille », en 2011, un CD a été gravé avec dix textes dont neuf y figurent dans le présent recueil. De son nom d’artiste « Jhonel », Hamani Kassoum est né en juin 1984 à Niamey. Promoteur d’un festival dédié spécifiquement au slam, cet artiste qui était auparavant plus connu dans le mouvement de rap et le reggae fait du slam depuis  quelques années. Ce slam-master s’adonne plus à cet art oratoire qui attire de plus en plus un nombre important de mélomanes. A cet effet, cet artiste de talent compte produire un nouvel  album dans les prochains jours  en collaboration avec le Centre culturel franco-nigérien(CCFN) Jean Rouch deNiamey.