Murmures

Pièce démontée (n°167) : « Shéda » de Dieudonné Niangouna
décembre 2013 | Sortie de film, livre, album… | Théâtre | France
Source : Shéda

Français

Les dossiers pédagogiques « Théâtre » et « Arts du cirque » du réseau SCÉRÉN en partenariat avec le Festival d’Avignon. Une collection coordonnée par le CRDP de l’académie de Paris.
Avec Dieudonné Niangouna et Stanislas Nordey comme artistes associés pour cette 67 e édition du Festival d’Avignon, beaucoup ont salué l’évidence d’un retour au « théâtre de texte », sachant l’attachement de l’un et de l’autre aux écritures contemporaines. Autre élément abondamment commenté : l’association pour la première fois d’un artiste africain à l’élaboration d’un festival européen de grande envergure. Pour justes qu’elles soient, ces deux caractéristiques doivent cependant être nuancées.

Car le théâtre de l’écrivain congolais ne saurait se limiter à une seule dimension textuelle : fondé par une pratique issue de la rue, il intègre toutes les formes d’expression, et pour le spectacle de Shéda, Dieudonné Niangouna a fait appel aussi bien à la danse qu’à la musique, avec la participation du chorégraphe DelaVallet Bidiefono et des musiciens Pierre Lambla et Armel Malonga. De même, si comme le dit Dieudonné Niangouna, il est important de savoir  » d’où un auteur parle », il ne faudrait pas réduire cet artiste à sa seule nationalité. L’histoire de l’Afrique centrale, la violence des guerres civiles, les expériences vécues sont bien sûr partie constituante de son écriture, mais Shéda s’inscrit dans une réflexion universelle sur l’humain, réflexion qui mêle les références, et fait surgir autant Eschyle que Sony Labou Tansi.

Face à cette diversité, le présent dossier propose des exercices et des pistes de recherche afin d’inciter le spectateur à pénétrer hardiment dans ce spectacle « très très forêt », où il devra lui-même inventer  » la machette et la torche  » qui lui permettront d’y marcher.

http://crdp.ac-paris.fr/piece-demontee/piece/index.php?id=sheda

[Le dossier complet]
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications