Murmures

Le problème des versions hollywoodiennes de Mandela
janvier 2014 | Sortie de film, livre, album… | Cinéma/TV | États-Unis
Source : Courrier International

Français

Pas moins de 16 films américains ont été consacrés à l’ex-président de l’Afrique du Sud. S’ils participent tous à la fabrication du mythe Mandela, ils laissent en revanche de côté certaines réalités historiques et ont tendance à déformer les événements. Pour en faire un héros solitaire – qu’il n’était pas.

Jessica Blatt et moi avons écrit un article pour le site d’Al-Jazeera America, dans lequel nous faisons valoir qu’outre les manières de divers politiciens conservateurs, c’est la création du mythe de Nelson Mandela par Hollywood qui marquera les esprits.

Il apparaît dans 16 longs-métrages en tant que personnage et nous nous attardons sur deux d’entre eux – Invictus et Mandela : un long chemin vers la liberté [ce dernier est sorti le 18 décembre en France]-, car ils renforcent les caractéristiques typiques de la création de mythes et du révisionnisme historique qui ont marqué presque toutes les discussions sur Nelson Mandela depuis son décès. Voilà la partie consacrée au dernier opus en date : Mandela : un long chemin vers la liberté retrace toute la vie du leader sud-africain.

Ce film a bénéficié de ce que The New York Times a appelé « l’aide macabre » de la mort de Mandela. Le biopic a la bénédiction de la famille de Mandela, a battu des records au box-office en Afrique du Sud et est pressenti comme un candidat aux Oscars (pour Idris Elba, dans le rôle-titre). Les critiques ont évoqué une œuvre shakespearienne et ont qualifié de stupéfiantes et magnifiques les performances des acteurs.

Pure invention

Nous reconnaissons que c’est un film puissant. Malheureusement, l’essentiel de son contenu relève de la pure invention. Début décembre, la Fondation Nelson Mandela, qui archive les documents personnels du défunt président, a déclaré que le film contenait de nombreuses erreurs. Le cinéma prend toujours des libertés, mais cette production cherche à paraître réaliste.

http://www.thisisafrica.me/visual-arts/detail/20121/festival-highlight-imbabazi-the-pardon-joel-karekezi-s-gripping-film-about-two-friends-torn-apart-by-the-rwandan-genocide

LIRE L’INTÉGRALITÉ sur Courrierinternational.com
Partager :