Murmures

Le dernier Spike Lee censuré ?
mars 2009 | Faits de société | Cinéma/TV | France

Français

Le dernier film de Spike Lee, Miracle à Santa Anna, n’a pas eu grand succès aux Etats-Unis. Les critiques l’avaient reçu très froidement aux festivals de Toronto et de Deauville, à l’automne 2008. C’est pourquoi le distributeur français TFM (filiale de TF1) a annulé la sortie de ce film qui était prévue pour le 22 octobre 2008.
Miracle à Santa Anna dépeint les buffalo soldiers, commandos de soldats noirs-américains envoyés en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Spike Lee va ainsi à l’encontre de leur oubli au cinéma qui n’en parle jamais. Il s’était opposé à ce propos à Clint Eastwood dans une polémique restée célèbre.
Une vidéo est visible sur internet (http://www.dailymotion.com/video/k13tvs2EaS7rxVYcM5), tournée par le réalisateur Ona Luambo : des personnalités telles que Disiz la Peste, Sonia Rolland, Stomy Bugsy, Julien Courbey ou Edouard Montoute s’interrogent sur une possible censure, mais admettent souvent ne pas avoir vu le film.
Ils penchent pour des raisons politiques. Stomy Bugsy parle même de racisme: « Je pense vraiment qu’en France, il y a une réelle forme de censure sur les films noirs. […] On ne veut pas que les minorités, surtout les Noirs, se réveillent en France par le biais du cinéma ».
En Italie, le film a déclenché une polémique autour des faits décrits : la trahison de certains maquisards et le massacre qui en découle. Une association d’anciens combattants l’accuse d’être un « faux historique et une grave offense à la Résistance ».
Spike Lee a décidé de porter plainte contre le distributeur français : « Nous avons le sentiment que les tribunaux français comprendront que les artistes ont des droits. TFM a essayé de jeter le film à la corbeille. Nous ne laisserons pas cela arriver. Ils se sont trompés de film et de réalisateur pour ça ». Il invoque la rupture de contrat par la société et parle de censure.
Miracle à Santa Anna n’a pas atteint sur le marché américain 8 millions de dollars de recettes alors que le budget du film est évalué à 45 millions. Il n’a été distribué qu’aux Etats-Unis et seul le Brésil en annonce pour le moment la sortie sur les écrans.
Partager :