Murmures

6ème compte-rendu de tournée pour La fanfare des fous de Soeuf Elbadawi
août 2009 | Bilans d’événements culturels | Théâtre | Comores

Français

Fin de partie pour la tournée O Mcezo* à Mutsamudu. Organisée par Washko Ink. et BillKiss* dans les villes et villages de l’archipel, avec le soutien de la Fondation Prince Claus en Hollande, la tournée s’est terminée en beauté dans la ville de Mirontsy à Ndzuani vendredi dernier.

Mutsamudu, à la suite de sa voisine Mirontsy, devait à priori accueillir O Mcezo*. Mais pour des raisons d’organisation, la compagnie a finalement décidé d’annuler sa représentation annoncée de La fanfare des fous dans la ville de « Musa le nègre ». Malgré tout, O Mcezo* est partie faire un tour à Mutsamudu ce 21 août 09.

La compagnie y a pris part à la prière du vendredi (Mkiri wa djimwa), visité la mythique citadelle située dans les hauts, déambulé en chantant dans la médina (Pangahari) au bénéfice de laquelle la troupe était censée jouer le soir même, si les conditions d’accueil avaient été réunies par ceux qui s’étaient présentés comme de possibles partenaires pour la poursuite de la tournée dans la localité.

Au passage, l’assemblée des fous d’O Mcezo* (au complet) est passée improviser quelques chants sur la place dite « Mroni », gare routière, histoire d’établir un contact, même si rapide, avec le public de cette ville. Elle a ensuite fini sa visite de Mutsa, en allant voir la mosquée où le fondateur de la ville, « Musa Mudu », retrouva un jour son cheptel égaré, la fameuse « mosquée des lézards », aussi appelée « mkiri wa ngizi ».

« Nous profitons de cette belle occasion pour mieux connaître le patrimoine de cette ville, en espérant que les habitants sauront un jour convaincre l’Etat de s’en occuper. Il semble que des démarches sont faites pour intéresser l’Unesco. En attendant, les murs de la médina de Mutsa s’effondrent comme à Moroni. L’association avec qui nous étions en contact, nous avait expliqué que les bénéfices réalisés lors de notre prestation, devaient leur servir à démarcher auprès des autorités et des organismes pour mobiliser des fonds plus importants en faveur de la réhabilitation de cette vieille médina. Dommage que l’on n’ait pas pu jour. Nous aurions apprécié de contribuer à cette belle opération de réhabilitation du Pangahari. Une autre fois peut-être… » explique Soeuf Elbadawi, directeur artistique de la compagnie.

En attendant ce nouveau rendez-vous, la compagnie O Mcezo* va prendre des vacances dès ce samedi 22 août jusqu’à la fin du mois de ramadan. O Mcezo* compte repartir sur les routes de l’archipel à partir du 23 septembre prochain une fois célébrée la fête de l’Aïd.

Samedi 22 août 09



prochaines dates après Ntsudjini, Fumbuni, Iconi, Ouani et Mirontsy :
après le ramadan
Partager :