Murmures

Remise du prix du roman arabe à Mahi Binebine et Rachid Boudjedra
mai 2010 | Prix | Littérature / édition | France

Français

A l’occasion de la remise du Prix du roman arabe, le 3 mai 2010, à l’Institut du monde arabe, le ministre des Affaires étrangères et européennes Bernard Kouchner a adressé ses vives félicitations aux deux lauréats : MM. Mahi Binebine, pour son livre Les Etoiles de Sidi Moumen, et Rachid Boudjedra pour Les Figuiers de Barbarie.

Par ce prix, les ambassadeurs des pays arabes à Paris récompensent chaque année le meilleur roman arabe, publié en France. Cette heureuse initiative témoigne de la vitalité des écrivains arabes et de l’importante diffusion de leur œuvre en France.

Le Prix du Roman Arabe a été fondé en 2008.

Son but est de « récompenser un ouvrage de haute valeur littéraire et consolider le dialogue interculturel entre le monde arabe et la France en mettant en avant la littérature arabe traduite ou écrite directement en français ».

Il est placé sous l’égide du Conseil des ambassadeurs arabes en France.

Le prix est doté d’une somme de 15 000 euros.

* 2008 à Elias Khoury pour Comme si elle dormait, traduit par Rania Samara, éd. Actes Sud.
* 2009 à Gamal Ghitany pour Les Poussières de l’effacement, traduit par Khaled Osman, éd. du Seuil.
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications