Murmures

Le PRIX littéraire LES AFRIQUES 2023 a été attribué à Beyrouk pour son roman Saara paru en 2022 aux éditions Elyzad.
février 2024 | Prix | Littérature / édition | Cameroun
Source : La Cene littéraire

Français


Yaoundé, le 29 février 2024.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le PRIX littéraire LES AFRIQUES 2023 a été attribué à Beyrouk pour son roman Saara paru en 2022 aux éditions Elyzad.



 

Saara est un roman choral dans lequel s’élèvent trois voix.

Trois destins complexes qui s’entremêlent, s’entrelacent au rythme de l’écriture en poésie de l’excellent Beyrouk.

A travers cette polyphonie, on entend la dénonciation des inégalités sociales et raciales, les dangers des intégrismes religieux, les défis du respect de la nature et de la préservation du territoire et les méfaits de la mondialisation.

Pour autant, la splendeur et la justesse des mots de Beyrouk mettent les lecteurs en face d'un récit engagé, engageant et méditatif sur les conséquences de la folie des Hommes.





 

LE LAURÉAT



Beyrouk est né à Atar dans le Nord mauritanien. Journaliste pendant de nombreuses années, il a fondé le premier journal indépendant de Mauritanie et présidé la première association de presse indépendante.

Beyrouk vit à Nouakchott, en Mauritanie, où il est reconnu comme l'une des voix essentielles de la littérature. Ses nouvelles et ses romans sont lus et traduits à l'étranger :





Et le ciel a oublié de pleuvoir (roman, Dapper, 2006) ;



Nouvelles du désert (nouvelles, Présence Africaine, 2009) ;



Le griot de l’émir (roman, Elyzad, 2013) ;



Le Tambour des larmes (roman, Elyzad, 2015) ;



Je suis seul (roman, Elyzad, 2018) ;



Parias (roman, Sabine Wespieser, 2021) ;



Le silence des horizons (roman, Elyzad, 2021) ;



Saara (roman, Elyzad, 2022).





 

LE PRIX LITTÉRAIRE LES AFRIQUES



 

Le Prix littéraire LES AFRIQUES a été créé en 2015, par l’association des lecteurs La CENE Littéraire. Il est décerné une fois par an à un(e) écrivain(e) africain(e), ou afro descendant(e) auteur(e) d’une fiction.

Cette fiction doit mettre en exergue une cause humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou même historique, en rapport avec l’Afrique, ou avec sa diaspora.



 

Le lauréat reçoit un montant de 6 000 euros et une œuvre d’art du peintre Momar Seck, d’une valeur de 3 000 euros. Par ailleurs, La Maison d’édition Flore ZOA achète les droits de l’œuvre primée pour la zone « Afrique francophone » en cas d’accord avec l’éditeur. La réédition est ensuite imprimée à environ 10 000 exemplaires pour être principalement distribuée gratuitement dans des lycées, collèges, universités et lieux de culture en Afrique.



 



 

LES SEPT DERNIERS LAURÉATS



 





2016 : Hemley Boum, Les Maquisards, La Cheminante, 2015 ;

 





 





2017 : Abdelaziz Baraka Sakin, Le Messie du Darfour, Zulma, 2016 ;

 





 





2018 : Kei Miller, By the rivers of Babylon, Zulma, 2017 ;

 





 





2019 : Elnathan John, Né un mardi, Métailié, 2018 ;

 





 





2020 : Ayobami Adebayo, Reste avec moi, Charleston, 2019 ;

 





 





2021 : Fiston Mwanza Mujila, La Danse du vilain, Métailié, 2020 ;

 





 





2022 : Imbolo Mbue, Puissions-nous vivre longtemps, Belfond, 2021.

 



 

LE JURY DU PRIX LES AFRIQUES



 

Cette année 2023, le jury présidé par le professeur Ambroise KOM était, par ordre alphabétique des prénoms, constitué de :



 





Adélaïde FASSINOU (écrivaine) ;



Alphoncine BOUYA (écrivaine) ;



Boubacar Boris DIOP (écrivain) ;



Hortense SIME (médecin) ;



Josias SEMUJANGA (professeur de littérature) ;



Philippe BONVIN (écrivain et bibliothécaire) ;



Sada KANE (journaliste).



 

LES FINALISTES



 

Les romans suivants ont été sélectionnés par le comité de lecture :



 





Saara, Beyrouk (Elyzad) ;



Le feu du milieu, Touhfat Mouhtare (Le bruit du monde) ;



La ligne de couleur, Igiaba Scego (Dalva) ;



Si le soleil se dérobe, Nicole Dennis-Benn (L’aube) ;



La maison en pierre, Novuyo Rose Tshuma (Actes Sud).





 

À PROPOS DE LA CENE LITTÉRAIRE



 

La CENE littéraire, dont l’acronyme désigne le CErcle des amis des écrivains Noirs Engagés, est une association à but non lucratif, fondée le 1er juillet 2015 par Flore Agnès NDA ZOA MEILTZ, avocate camerounaise et suissesse, établie en Suisse.



 

Cette association a créé de nombreuses initiatives pour promouvoir la lecture de la littérature africaine et afro descendante, parmi lesquelles :



 





un Prix littéraire (Le PRIX LES AFRIQUES) ;



une résidence littéraire au Cameroun ;



des aides financières à des projets littéraires ;



des cafés littéraires et rencontres littéraires dans plusieurs pays africains ;



la promotion active des livres à travers différents réseaux de communication ;



la distribution annuelle de 10 000 livres (roman lauréat du PRIX LES AFRIQUES) dans les collèges, lycées et universités africaines ; l’ouverture d’une bibliothèque à Yaoundé au Cameroun.


Partager :