Événements

Festival des Hauts de Garonne 2007
15e édition – découvertes musicales, sonorités méconnues : chants d’Hawaï, musiques inclassables venues d’Arménie, d’Iran, d’Ethiopie, du Brésil, de Guinée, de Syrie ou de l’underground new-yorkais.

Français

Les Formations
Halau O Keaunui (Hawaï) :
Groupe de 8 femmes intervenant dans les réunions traditionnelles festives de l’ile : chants, danses et percussions.
Du 20 au 27 juin

Gordon Mark (Hawaï) :
Riche d’un répertoire de plus de 1.000 pièces, Gordon Mark élargit la perception que l’on peut avoir de l’ukulélé. Il porte son instrument à 4 cordes habituellement dédié aux morceaux traditionnels classiques vers les riches harmonies des standards du jazz.
Du 27 juin au 1er juillet

German Diaz (Galice)
Originaire de Valladolid, German Diaz est un spécialiste de la vielle avec laquelle il interprète des musiques traditionnelles de Galice. Son répertoire pour vielle à roue, orgue de barbarie et « zanfona » ouvre une voie entre musiques traditionnelles, actuelles et jazz.
Mercredi 20 juin – Lancement du Festival – Espace Citoyen Génicart, Lormont
Jeudi 21 juin – Fête de la Musique – Institut Cervantès, Bordeaux

Mahmoud Ahmed (Ethiopie)
Pop urbaine, électrique et funky, sensuelle et cuivrée, irrésistiblement dansante, basée sur des thèmes minimalistes lancinants développés en arabesques hypnotiques. Avec sa voix suave, caressante et puissante, légèrement voilée, Mahmoud Ahmed est définitivement entré dans la légende de la musique africaine contemporaine » (les Inrockuptibles).
Mardi 3 juillet – Parc Tranchère, Cenon

Le Tigre des Platanes (France/Ethiopie)
Le quartet toulousain chemine avec enthousiasme en revisitant sévèrement un répertoire de morceaux choisis, entre les musiques éthiopiennes découvertes à Addis Abeba avec Mulatu Astaqté et Théshomé Meteku qui font partie de leur répertoire au même titre que Fela, L’Art Ensemble ou Medeski Martin…
Mardi 3 juillet – Parc Tranchère, Cenon

Et voilà, la pluie est bien arrivée !!!
La soirée éthiopienne du Festival des Hauts de Garonne, avec Mahmoud Ahmed et Le Tigre des Platanes en première partie, est maintenue. A l’abri.
Elle aura lieu à la salle Simone Signoret, 1 avenue Carnot à Cenon.
L’heure reste inchangée (21h) et l’entrée est toujours gratuite.
Par contre, il n’y aura pas possibilité de monter le village associatif, ni buvette ni plats cuisinés ne seront proposés.

Tinariwen jouera en concert au lieu des Maitres de musiques’Arménie initialement programmés, puis remplacés par Paula Morelenbaum qui a également annulé sa tournée.
Mercredi 4 juillet – Domaine de Beauval, Bassens

Lucineh Hovanissian (Arménie)
Chanteuse, compositrice et pianiste, Lucineh Hovanissian interprète de manière remarquable les musiques de son pays natal. Terre de rencontre entre l’Orient et l’Occident, l’Arménie conserve une couleur spécifique que l’on retrouve dans ses chants traditionnels (Horovels) et sacrés. Que ce soit en interprétant le répertoire Arménien ou ses propres compositions, Lucineh transporte le public jusqu’aux tréfonds de l’âme arménienne. Dans le cadre de « Arménie mon amie »
Mercredi 4 juillet – Domaine de Beauval, Bassens

Les Amazones de Guinée (Guinée)
Dix percussionnistes, uniquement des femmes, pour le retour d’un groupe mythique dans l’histoire des percussions africaines.
Jeudi 5 juillet – Parc du Castel, Floirac

Pedram Khavar-Zamini (Iran)
Virtuose du tombak formé par le Maitre Bahman Rajabi, Pedram Khavar-Zamini sait allier à la base rythmique traditionnelle iranienne des influences musicales acquises tout au long de sa pratique (Perse, Turquie, Grèce, jazz…). Il est considéré come l’un des plus brillants représentants de la nouvelle génération de la musique savante persane.
Jeudi 5 juillet – Parc du Castel, Floirac

Serge Teyssot-Gay (France) / Khaled Al Jaramani (Syrie) « Interzone »
Né de la rencontre entre le guitariste de Noir Désir et le joueur d’oud syrien Khaled Al Jaramani, « Interzone » est un projet qui nous promène d’un riff à l’autre de la Méditerranée… Une ballade instrumentale dont le seul chant est celui de l’oud virtuose, soutenu
par une guitare rock attirée par l’expérimentation et la rencontre.
Vendredi 6 juillet – Parc du Bois Fleuri, Lormont

Is What ? (USA)
La rencontre entre rap et jazz improvisé. Napoleon Maddox, chanteur de hip hop, human beat box, mène son groupe dont la musique puise ses sources dans la tradition afro-américaine pour évoluer aujourd’hui vers le jazz. (Napoleon Maddox : Human Beat Box / Eddie « E Bounce » Bayard : tenor sax / Chris Walker : ebass / Anthony Lee : batterie)
Vendredi 6 juillet – Parc du Bois Fleuri, Lormont