Événements

Ciné-spectacles au clair de lune
16e édition – organisée par Vues d’Afrique

Français

Quatre jours de découvertes musicales, cinématographiques et culinaires pour le plaisir d’être ensemble et de permettre au public montréalais de s’imprégner de la culture africaine et créole dans toutes ses couleurs, de l’entendre à travers ses sons et ses rythmes et de déguster des mets exotiques.
Plus de 10 000 personnes sont attendues pour cet événement gratuit!

Les portes du Théâtre de verdure ouvrent à 19h00 et les festivités commencent à 19h30 par des spectacles de danse et de chant suivis des projections de films africains ou créoles. Entre les deux, une pause gourmande faite de dégustation de mets venus d’ailleurs sera servi au public par les restaurateurs Kalalu (pays créoles), La Goulette (Maghreb) et Gorée (Afrique de l’Ouest).
L’achat de tout article de 5$ à l’effigie de Vues d’Afrique permettra au public de gagner de nombreux cadeaux à l’occasion d’un tirage au sort.

Programme : 16ème édition des Ciné-spectacles au clair de lune

Jeudi 5 juillet
19h30 – Spectacle : Nouvodou Jazz, Haïti

Groupe crée par Diolkidi, percussionniste musicien, porteur de rythmes traditionnels vodous d’Haïti. Il est formé de 6 musiciens (piano, flûte, saxophone, tambours, basse, percussions variées) Avec ce groupe, Diolkidi performe une musique qui décrit bien la tendance musicale qu’il suit présentement soit jazz-traditionnelle-haitienne.


21h00 – Cinéma : Un dimanche à Kigali
de Robert Favreau, Rwanda/Canada

Printemps 1994. Kigali, capitale du Rwanda, au cœur de l’Afrique. Partagé entre l’espoir et la désillusion, Bernard Valcourt y tourne un documentaire sur le sida, alors que les tensions raciales entre Tutsis et Hutus s’amplifient. À l’Hôtel Ses Milles Collines, quartier général des expatriés occidentaux, Valcourt tombe amoureux fou de Gentille, une jeune serveuse rwandaise, aussi belle que farouche. L’attirance est réciproque mais les premiers pas sont hésitants. Ils sont différents: elle, si jeune, lui, si « blanc »…


Vendredi 6 juillet
19h30 – Spectacle : Groupe Tafsut & Syphax, Algérie

Tafsut est un groupe de Chants et Danses de Kabylie (Algérie).
Fondée en 2000, Tafsut a su conquérir le public québécois que ce soit par la diversité de sa culture que par les costumes traditionnels restés inchangés depuis des générations.
Tafsut est issue de la communauté Kabyle (amazigh) de Montréal.
Le but visé par ses membres est la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel amazigh.

21h00 – Cinéma : Mon colonel
de Laurent Herbiet, France/Belgique/Algérie

1996, l’ancien colonel de l’OAS Raoul Duplan est abattu sans aucun mobile apparent d’une balle en pleine tête dans sa propriété. Des lettres anonymes laissent entendre que quatre personnes qui ont connu Duplan pendant l’été 1957, en pleine guerre d’Algérie, alors qu’il commandait la garnison de Saint-Arnaud, une ville près de Constantine, savent pourquoi il a été assassiné. Les lettres se terminent toutes par : « le Colonel est mort à Saint-Arnaud. » 1956, en pleine guerre d’Algérie, Guy Rossi, vingt ans, licence de droit en poche, résilie son sursis et arrive à Saint-Arnaud, sous le commandement direct de Duplan. Ce militaire a une vision bien particulière de sa mission : « ni pacification, ni maintien de l’ordre, je fais la guerre ».
Subjugué par le personnage, Rossi ne va pas se rendre compte de sa métamorphose.


Samedi 7 juillet
19h30 – Spectacle : Pierre-Michel Ménard, Haïti

Auteur compositeur interprète, Pierre-Michel Ménard est très apprécié des mélomanes assoiffés de musique du monde. Dans son troisième album CD LIVE, il chante Haïti, son pays d’origine avec toute la fierté qu’on lui connaît. Partout où il passe, au Zénith de Paris, en Haïti, à Montréal, à New York et en Jamaïque, la critique est unanime : Une bête de scène!

21h00 – Cinéma : Caramel
de Henri Duparc, Côte d’Ivoire

Au cours d’une projection du film Mangala, fille des Indes, Fred, un exploitant de salle de cinéma, célibataire de trente-deux ans, rencontre Caramel, une jeune fille de vingt-cinq ans. Ils trouvent beaucoup de plaisir à se revoir et commencent à tisser des liens qui annoncent une union. Un jour, Caramel disparaît sans aucune raison. Quand elle réapparaît trois jours plus tard, Fred est loin de se douter que sa vie va être profondément bouleversée.

Dimanche 8 juillet
19h30 – Spectacle : Lorraine Klaasen, Afrique du Sud
Née en Afrique du Sud et habitant maintenant Montréal, Lorraine Klaasen, « la reine des rythmes du monde », fait revivre les différentes cultures de son continent d’origine à travers la musique et la danse qui englobent les plus beaux rythmes tropicaux et une expression particulière des chants africains. Musicologue, chanteuse et chorégraphe, elle réunit le jazz, le pop et le rhythm and blues qu’elle a adoptés en Amérique du Nord, pour créer un genre musical qui provient des rythmes du monde.

21h00 – Cinéma : L’Or des Younga
de Boubakar Diallo, Burkina Faso

Tom rentre d’exil et veut reprendre le champ hérité de son père pour y installer une exploitation cotonnière. Or, jadis paisible hameau de paysans, son village est devenu un véritable décor de Far West depuis qu’un site aurifère s’y est installé, avec lui son cortège d’aventuriers sans foi ni loi. Paco, homme sans scrupule, est le puissant patron du site sur lequel il règne en maître absolu sous l’œil complice du commissaire de police qui se fait appeler Shérif. Confronté à ce spectacle chaotique, Tom pense repartir à l’aventure. Mais peut-il se résoudre à abandonner une seconde fois ses racines ? Poussé par son amour naissant pour Sissi, animatrice anti-sida pour le compte d’une ONG, Tom décide finalement de rester et d’affronter ce monde de voyous.