Événements

Festival International de Contis 2007
cette 12e édition du festival offre une programmation teintée de couleurs brésiliennes, africaines et européennes

Français

La programmation cinéma mettra à l’honneur, cette année encore, différents univers cinématographiques. Seront proposés au public, une sélection de six programmes européens soit une trentaine de courts et moyens métrages et deux programmes internationaux de films numériques. De plus, dans le cadre du partenariat avec le Fespaco (Burkina Faso), le cinéma de Contis proposera une sélection de courts et longs métrages africains. Deux programmes de courts métrages brésiliens primés au Festival Internacional do Audiovisual de Atibaia (Brésil) seront présentés ainsi qu’un court métrage et deux longs métrages sélectionnés lors du Internationales Filmfest Emden (Allemagne). Une programmation éclectique qui confirmera, une fois de plus, une volonté d’ouverture et de diversité culturelle.

Chaque soirée consacrera une place privilégiée aux concerts. Le public sera, entre autres, invité à découvrir les rythmes endiablés du « Forro », genre particulier de musique brésilienne, avec le groupe Orchestra da Fuba. Pour l’Afrique, Seyni et Yeliba nous proposeront le « reggae yankadi », mélange de rythmes traditionnels guinéens et de reggae jamaïquain.

Le festival de Contis mettra aussi en avant la littérature et le théâtre. Le public pourra aller à la découverte de la littérature africaine et brésilienne. En avant goût, le public pourra, par exemple, écouter la charmante Dorylia Calmel, prix d’interprétation féminine au Fespaco 2007 pour le film « Les Saignantes » de Jean-Pierre Bekolo. Elle présentera un texte de Jean Bedjebe, acteur et auteur camerounais. Pour l’expression théâtrale, « Jodan Padan à la découverte des Amériques » de Dario Fo et mis en scène par Renaud Lescuyer sera joué sur la plage de Contis, sous les rayons du soleil couchant. Christophe Mirabel et sa petite troupe seront en résidence sur les lieux, pour proposer une pièce proche de la performance, « Les 7 jours de Simon Labrosse » de Carole Fréchette.

Les débats auront, cette année, une tonalité européenne. La question de la place de la culture dans l’Union Européenne sera abordée, avec la présence de représentants européens.