Événements

Cinéma de Nuit (5ème séance)
Avant-Première Mondiale du dernier film de Laurence Attali (en présence de la cinéaste).

Français

1er Septembre 2007 à 22h30

« Laurence Attali en fête »




Avant-Première Mondiale
Le temps d’un film
documentaire 52 minutes (Août 2007)

La genèse et les métamorphoses d’un film depuis la première intuition jusqu’au premier clap.
De Tom Waits à Cheikh Lô… et de Venise à Paris jusqu’à Saint Louis du Sénégal, ce documentaire remonte le cours des fleuves à la recherche du Déchaussé.


Suivi du court métrage :
Le déchaussé (32′)


Le temps d’un film, documentaire 52 minutes
L’histoire d’un film en gestation.
La face cachée qui précède un tournage, la trace de ce qui aurait pu se faire, pu se voir, pu s’entendre… Je veux dévoiler les déclics, les trouvailles. Rendre compte des comédiens jamais choisis, mais qui avaient aussi leur raison de se trouver là, des lieux jamais retenus qui imprègneront d’autres décors… Toutes ces choses qui font les fondations d’un film, et sur lesquels en général, on ne se retourne pas…

Les personnages principaux
Booz: Tom Waits (Archives Ina) – Francesco Pini – Cheikh Lô
Esther: Bettina Kee – Maylis Guiard-Schmid
Ben: Mamadou Diongue
et les 120 cuivres des Forces Armées Sénégalaises
Zaglad : Ndary Lô – Oumou Sy
La mère : Claudine Attali

Musiques composées et interprétées par :
Tom Waits (Archives ina) – Francesco Pini – Cheikh Lô
Maylis Guiard-Schmid, Madou Diabaté, Mamadou Diongue
et la Musique Principale des Forces Armées Sénégalaises dirigée par le colonel Falou Wade
Amadou Doukouré

– Ecriture & Réalisation : Laurence Attali
– Image.: Jean Michel Humeau, L. Attali, Ousmane William Mbaye
– Son : Myriam René
– Montage : Laurence Attali, Ousmane William Mbaye
– Peintures et Animation: Cléo Biasini

Coproduction Autoproduction – Ina © Août 2007
avec le soutien du Fonds Francophone Production audiovisuelle du Sud
et la Bourse Brouillon d’un rêve de la SCAM






Attali Laurence, Réalisatrice
Envoyée en 93 à Dakar par l’Ina pour une expertise sur la post-production d’un feuilleton sénégalais, elle revient un mois plus tard et commence des allers-retours incessants entre Paris et Dakar où elle réalise depuis la plupart de ses films. Elle acquiert la nationalité sénégalaise en Janvier 2004.

Laurence Attali tourne
en 1991 son premier film « La petite minute de bonheur »
« Mourtala Diop voyageur de l’art « (1993),
« Sénégalais, Sénégalaises » (1994),
« Regarde Amet » (1995),
« Petit Pays » (1997)
« Moustapha Dimé » (1999),
« La Trilogie des Amours »:
« Même le vent » (1999), »Baobab » (2000) « Le Déchaussé » (2003)
« Le temps d’un film » (2007)

En projet :
« Noces Inoxydables » long métrage en écriture



Le déchaussé – court métrage 32 minutes
Une histoire d’amour librement inspirée de la loi du lévirat.

Tout démarre un soir de concert.
Ben, trompettiste, meurt sur scène devant sa femme Esther violoniste et son frère Booz, chanteur.
Le lendemain, Esther plante la trompette sur la tombe de Ben et prend la main de Booz : »Maintenant c’est à toi de t’occuper de moi…. « 

Le casting :
Booz, c’est Cheikh Lô qui a composé la musique originale du film et interprète en live chant, batterie, guitare

Esther, c’est Maylis Guiard Schmid, violoniste »tzigane », vit à Saint Louis du Sénégal.

La trompette c’est Mamadou Diongue, et le clavier, Madou Diabaté

Zaglad, philosophe et sculpteur anachronique, c’est Oumou Sy

Tout est tourné à Saint Louis du Sénégal.