Événements

Pour un dialogue entre musées d’ethnographie européens et diasporas
Journées d’études

Français

Dans le cadre du programme Culture de la Commission européenne et du projet Réseaux européen des Associations de Diasporas et Musées ethnographiques (READ ME)

Le musée du quai Branly organise deux journées d’études, jeudi 19 et vendredi 20 février, ayant pour objectif d’alimenter les réflexions sur la participation à la vie du musée des populations ayant des liens avec les zones géographiques des collections.


Piloté par le musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, le projet READ ME rassemble aux côtés du musée du quai Branly, le musée Luigi Pigorini de Rome et le musée d’ethnographie de Stockholm.



Diverses personnalités – chercheurs, conservateurs, représentants d’associations et d’institutions, artistes, personnalités politiques – sont invitées à discuter ensemble dans le cadre de tables rondes.



Dans ce contexte, ces journées d’étude ouvrent sur un dialogue interculturel entre musées d’ethnographie européens et diasporas.







* Programme des journées d’études


jeudi 19/02/09

9h45 Allocutions d’ouverture
– M. Stéphane MARTIN, Président du musée du quai Branly.

– M. Yazid SABEG, Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances.

– M. Christian KAREMBEU, ancien Footballeur international, Ambassadeur de Nouvelle-Calédonie pour le GIE Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud. (à confirmer)





10h30 – 12h30 * Table ronde 1 * Regards croisés autour des collections

Les attentes et retours d’expérience des diasporas







Cette table ronde introductive pose la question, à travers la confrontation de plusieurs regards : scientifique, artistique, et politique, des attentes, envers les musées, des personnes ou associations ayant des liens avec les zones géographiques des collections.



Introduction de la table ronde 1 : Mme Brice MONNOU, Présidente de FECODEV, Présidente de l’ENAR France, Membre du conseil d’administration du FORIM, Vice-présidente de coordination Sud, présentera les raisons de son implication dans le projet.

Modérateur : Mme Anne-Christine Taylor-DESCOLA, Directeur du département de la recherche et de l’enseignement, musée du quai Branly.

Intervenants :

– M. Daniel MAXIMIN, poète, romancier, essayiste guadeloupéen, chargé de la promotion de la diversité culturelle au ministère de la Culture et de la Communication.

– M. James Count EARLY, Directeur des études et de la communication, Center for Folklife Programs and Cultural Studies, Smithsonian Institution Washington.

– M. Julian BURGER, Coordinateur de l’unité sur les questions autochtones et les minorités, Haut Commissariat des droits de l’Homme aux Nations Unies.

– M. Laurent LEVI-STRAUSS, Directeur adjoint de la Division du patrimoine culturel, chef de la section des musées et des objets culturels, UNESCO.




14h – 18h30 * Table ronde 2 * Regards croisés


La mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel



La deuxième table ronde aborde le thème de la transmission et de la préservation des savoirs à travers la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel comme facteur de connaissance et de valorisation des identités, ici et/ou ailleurs.



Introduction de la table ronde 2 : M. Yves LE FUR, Directeur du département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly.




14h – 16h* Partie 1 : Création d’un centre de documentation et d’archives sur la culture Téké au Congo

Projet de co-développement élaboré conjointement par une association congolaise située en France, La Confédération Générale Téké, et par l’association Bibliothèque sans Frontières.

Modérateur : M. Yves LE FUR, Directeur du département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly.

Intervenants :

– M. Jérémy LACHAL, Directeur de Bibliothèque Sans Frontières.

– M. Michel Ange TSIBA, Docteur en sciences économique, chercheur et écrivain, membre de la Confédération Générale Téké.

– M. Patrick WEIL, Président de Bibliothèque Sans Frontières, directeur de recherche au CNRS.

– Mme Eugénie OPOU, Présidente de l’Association Confédération Générale Téké.

– M.Gabriel OKOUNDJI, Poète et psychologue clinicien, enseignant à l’université de Bordeaux.





16h30 – 18h30* Partie 2 : La Fête des morts au Mexique organisée au musée du quai Branly en 2007

Le musée du quai Branly a réalisé cet événement festif en collaboration avec deux associations mexicaines.

Modérateur : Mme Cécile DUMOULIN, Adjointe de la directrice des publics et Responsable du service de la médiation et de l’accueil, musée du quai Branly.

Intervenants :

– Mme Chiara BORTOLOTTO, Anthropologue, chercheur Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire des Institutions Culturelles.

– M. Dominique FOURNIER, Anthropologue et directeur des programmes pour l’Amérique Latine à la Maison des Sciences de l’Homme.

– Mme Isaura CORLAY, Représentante de l’association mexicaine Acumala.

– Mme Fabienne de PIERREBOURG, Conservateur unité patrimoniale Amériques, musée du quai Branly.

– Mme Cristina RUBALCAVA, Artiste, conception de l’autel des morts.






vendredi 20/02/09



9h30 – 13h00 * Table ronde 3 * Regards croisés


Quelles pratiques et quels réseaux afin de pérenniser la collaboration entre musées et diasporas ?



La troisième table ronde met en regard les deux premières années d’expérience du musée du quai Branly avec d’autres pratiques muséales, initiatives ou projets orientés vers les publics, originaires de ou liés aux pays dont proviennent les collections. Elle s’efforce d’identifier les réseaux et relais d’informations assurant une association durable des représentants de ces collectifs à la vie du musée.

Introduction de la table ronde 3 : M. Pierre HANOTAUX, Directeur général délégué, musée du quai Branly.



9h30 – 11h Partie 1 : Les pratiques muséales

Modérateurs : M. Daniel MAXIMIN, poète, romancier, essayiste guadeloupéen, Chargé de la promotion de la diversité culturelle au Ministère de la Culture et de la Communication, et M. Pierre HANOTAUX, Directeur général délégué, musée du quai Branly.

Ouverture de la discussion par une présentation de l’étude lancée à l’occasion du projet READ-ME pour mieux connaître les visiteurs ayant des origines dans les pays des collections : M. David BLIN, chargé de mission, direction des publics du musée du quai Branly.

Intervenants :

– M. Jacques MARTIAL, Président du Parc de la Grande Halle de la Villette, comédien et metteur en scène.

– Mme Martine MILLET, Musée des Confluences de Lyon, Responsable des expositions.

– Mme Itie VAN HOUT, Conservatrice, Tropenmuseum, Amsterdam.



11h30 – 13h Partie 2 : Les réseaux des diasporas et les relais d’information
Modérateur : Mme Muriel LARDEAU, Département du patrimoine et des collections, Responsable du salon de lecture Jacques Kerchache.

Intervenants :

– M. Edouard PELLET, Délégué Intégration et Diversité, France Télévisions.

– M. Wallès KOTRA, Directeur délégué général de la chaîne France Ô ou un représentant de la chaîne de télévision France Ô.

– Mme Hawa TOURE, Secrétaire au développement et à l’investissement, Haut Conseil des maliens de France.

– M. Marc NIGITA, Commission Images de la Diversité, CNC.

– Mme Ayoko MENSAH, Rédactrice en chef Afriscope.



Avec la participation de : M. Januario ESPINOSA, Directeur du magazine Espace Latinos. (à confirmer).

Mme Madeleine Barbier, Rédactrice en chef du magazine Chine Plus.









A noter : Bal africain * jeudi 19/02 de 16h à 20h



Dans le cadre de L’Afrique démasquée * Vacances d’hiver en Afrique (du samedi 14/02/09 au vendredi 20/02/09)

En résonance avec l’exposition Recettes des dieux, esthétique du fétiche



Le musée du quai Branly invite le public lors d’un grand bal africain le jeudi 19 février au foyer du théâtre Claude Lévi-Strauss. Au rythme des danses et des chants, le chorégraphe Merlin Nyakam propose aux visiteurs de se laisser guider et entraîner par les danseurs et musiciens de la Compagnie La calebasse.



Au théâtre Claude Lévi-Strauss (tous publics, activités gratuites dans la limite des places disponibles)









Le musée du quai Branly

Le musée du quai Branly a vocation à être un lieu d’ouverture aux dialogues, aux échanges entre les chefs-d’œuvre et les personnalités artistiques et scientifiques du monde entier. Cette diversité de ton et ces rencontres originales continuent de faire du musée une cité culturelle incontournable pour un public toujours plus large.



Pilotés par Catherine Clément, les cycles de conférences de l’Université populaire du quai Branly présentent : les événements-clefs de l’histoire coloniale du monde, les leçons de vie donnés par les grands témoins et les artistes, ainsi le nouveau cycle de conférences Apostrophes, 6 conférences autour de la loi morale universelle, de l’argent, de la nécessité de Dieu, ou encore de la place de l’animal.



Les 22 et 23 février 2008, le musée du quai Branly avait organisé en présence de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication et Stéphane Martin, Président du musée du quai Branly un symposium international, afin de permettre l’échange des points de vue scientifique et éthique sur la question complexe de la conservation et de l’exposition des restes humains dans les musées.



A noter également, le musée du quai Branly a accueilli la 13è édition des Conférences Mayas Européennes qui, pour la première fois depuis leur création, se déroulaient en France. En réunissant près de 250 chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants, ces rencontres constituent un rendez-vous incontournable pour la communauté scientifique mayaniste européenne et internationale.