Événements

Parures de tête
L’art d’arranger la chevelure, de l’orner, magnifie la tête des hommes et des femmes qui ont créé, en Afrique, des coiffures incomparables…

Français

Pharaons, prêtres de l’Égypte ancienne, nomades du Soudan, rois et devins des grandes civilisations bantoues, porte-parole des divinités yoruba ou initiés des puissantes confréries du Centre ou de l’Ouest de l’Afrique, tous se distinguent par leurs parures de tête.

« Lieux de mémoire », les coiffures ont été transposées par les sculpteurs sur les statues et sur les masques. Émanant du fonds Dapper, de grands musées et de collections privées, la centaine d’œuvres sélectionnées montre l’étonnante diversité des parures de tête, coiffes et coiffures, et des accessoires qui les accompagnent.

Spectaculaires assemblages en cimier, à panier, à cascades, architectures nattées ou tracés des rasages, les coiffures, éléments de protection ou d’apparat, sont l’objet de compositions complexes où se mêlent formes et motifs, couleurs et matières, végétales, minérales ou animales.

Boules, crêtes, tresses et chignons constitués par des ajouts de cheveux ou de fibres, plumes, peaux, cauris, les embellissements de la tête sont les témoins d’une imagination fertile. À travers ces parures, un langage symbolique exprime de façon originale la fonction ou le statut social.

Dans les diasporas, aux États-Unis ou dans la Caraïbe, à l’image de Angela Davis ou Bob Marley, nombreux sont ceux qui donnent à leur chevelure un caractère protestataire pour affirmer une identité et une différence, dont l’influence touche le monde entier.


C’est dans cet esprit que le musée Dapper présente, parallèlement, une vidéo et une installation d’éléments tressés de la plasticienne Ingrid Mwangi.

Dimanche 2 mai : Printemps des musées (Entrée libre)
Le Musée Dapper s’associe à la manifestation Printemps des Musées et Emmène tes parents au Musée, opération organisée par le Ministère de la culture et de la communication / Direction des musées de France (http://printempsdesmusees.culture.fr)