Événements

Danses Caraïbe
Après le succès de la première édition de « Danses Caraïbe » qui a permis de découvrir, en 2008, de nouveaux talents de la danse contemporaine en Caraïbe et d’y poser les bases d’une première mise en réseau, Culturesfrance organise, en partenariat avec le Ministère de la culture de Cuba / « Consejo Nacional de las artes escenicas », la deuxième édition de la Biennale du 23 au 28 mars 2010 à La Havane (Cuba).

Français

La direction artistique de la manifestation a été de nouveau confiée à Noel Bonilla Chongo, chorégraphe, critique de danse et en charge de celle-ci au Ministère de la culture de Cuba.
Reflet de la vitalité de la création chorégraphique caribéenne, la Biennale a pour ambition de mettre en valeur un paysage artistique encore méconnu en Caraïbe, d’initier des rencontres entre les acteurs de la danse de la région et de constituer une plateforme d’échanges et de découvertes afin d’offrir aux artistes une visibilité réaffirmée auprès des professionnels de la danse et du spectacle vivant, venus du monde entier.

Cette année, la Biennale comporte 4 volets :

LE CONCOURS
Il est ouvert à l’ensemble des chorégraphes de la Caraïbe insulaire, de la Guyane et du Guyana.
Parmi les 16 candidatures reçues pour les compagnies et les 12 pour les solos, provenant de 6 pays différents, les chorégraphes suivants ont été retenus :
Section « Pièce de groupe »
-Christiane EMMANUEL, pour la pièce Mangeons… all inclusive / Cie Christiane Emmanuel – Martinique (*)
-Annabel GUEREDRAT, pour la pièce Ecume / Cie Artincidence – Martinique
-Sandra RAMY, pour la pièce Peso / Teatro El Publico – Cuba
-Susanna POUS, pour la pièce Malson / Cie DanzAbierta – Cuba
Section « Solo »
-Julie ADAMI, pour la pièce Oroyo sô (Peut-être ma sœur) – Guyane
-Abel BERENGUER, pour la pièce Instinto de conservacion – Cuba
-Osnel DELGADO, pour la pièce Non – Cuba
-Jean-Aurel MAURICE, pour la pièce Haïti en questions – Saint-Martin
-Janoski SUAREZ, pour la pièce Lea – Cuba
Une compagnie et deux solos seront récompensés par le jury et bénéficieront d’une tournée en Amérique latine à l’automne 2010.
(*)Compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture. Co-production CMAC Scène Nationale de Martinique, avec le soutien de la DRAC, du CONSEIL REGIONAL et du CONSEIL GENERAL de la Martinique.

LE HORS-CONCOURS
La programmation hors-concours compte 11 pièces, toutes proposées par des chorégraphes venant du continent sud-américain :
-Josie CACERES & Federica FOLCO avec la pièce Maravillosa – Uruguay / Equateur
-COLECTIVO LA PRENDA avec la pièce Ecos – Colombie
-Javier CONTRERAS (Mexique) & Annabel GUEREDRAT (Martinique) avec la pièce Como se dice en Martinica « la arena de la playa ?
-Tamara CUBAS avec la pièce ATP – Urugay
-Luiz DE ABREU (Brésil), Kettly NOËL (Haïti-Mali) et Nelisiwe XABA (Afrique du sud) avec la pièce « How come we are not the chosen one ? (étape de travail) »
-Vanilton LAKKA avec la pièce Is the body the media of dance ? – Brésil
-Marcelo EVELIN avec la pièce Bull Dancing – Brésil
-Ricardo MARINELLI & Michelle MOURA avec la pièce Mais uma Peça selecta – Brésil
-Ricardo MARINELLI avec la pièce Eu tenho autorizacao de policia para ficar pelado aqui – Brésil
-Alvaro RESTREPO (Colombie) & la Cie Danza Retazos (Cuba) avec la pièce Palabra de Mar – Colombie
-Natalia TENCER avec la pièce Sobrenatural – Argentine
-Micheline TORRES avec la pièce Carne – Brésil
-Jean-Guy SAINTUS / Cie Ayikodans avec la pièce  » Anmwey Ayiti mamann » – Haïti
-Jean-René DELSOIN avec la pièce « Pilgrimage » – Haïti

L’ATELIER DE COMPOSITION CHORÉGRAPHIQUE
Mené pendant 10 jours en amont de la Biennale, cet atelier réunit les neuf chorégraphes qui ont été sélectionnés dans le cadre du concours, ceux qui n’ont pas été retenus et trois intervenants extérieurs afin de les faire échanger sur le thème de l’écriture chorégraphique. Ces débats pourront amener les chorégraphes à questionner leur travail et à faire évoluer la forme des pièces qu’ils présenteront. En effet, la nouveauté de cette 2e édition réside en ce que tous les chorégraphes, y compris ceux qui n’ont pas été sélectionnés, puissent également présenter leurs travaux sur scène.

LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES, destinées aux chorégraphes, danseurs, programmateurs, … et axées sur des problématiques liées à la spécificité de la pratique de la danse en Caraïbe.