Événements

Représentation de « Brasserie » de Koffi Kwahulé
Le THEATRE du jour, dans le cadre du Festival « Un automne à tisser » en co-réalisation avec le Théâtre de l’Epée de Bois présente BRASSERIE de Koffi Kwahulé – Editions Théâtrales

Français

Le SAMEDI 25 SEPTEMBRE à 19h
Le DIMANCHE 26 SEPTEMBRE à 18h



BRASSERIE
de Koffi Kwahulé



Avec la troupe du THEATRE du jour :

Judit Bárkán, Sándor Csorba, Viktor Rozsi, Péter Trembeczki

Direction :
Yazid Lakhouache


Le THEATRE du jour mène depuis 2004, une politique culturelle en Europe Centrale. Des Ateliers de formation d’acteurs à Budapest et à Vienne ont permis d’initier les stagiaires à l’écriture théâtrale contemporaine francophone, d’une part, et d’aborder, d’autre part, les processus de création artistique sous la forme généreuse et exigeante de la troupe de Théâtre. Le français est utilisé comme langue véhiculaire par tous les membres de la troupe. Toutes nos créations sont présentées lors de notre festival de Théâtre à Budapest et à Vienne, « Les Frankolorés ». Nos dernières créations « Brasserie » de Koffi Kwahulé et « Nous étions assis sur le rivage du monde… » de José Pliya furent également présentées en langue hongroise afin de vivre pleinement notre diversité, notre plurilinguisme et participer à la traduction et à la diffusion de dramaturgies contemporaines francophones en Europe Centrale.

En mars 2011, nous présenterons nos prochaines créations lors de la VII ième édition des « Frankolorés ».


Le spectacle
« Quelque part, une guerre fratricide a détruit tout le pays. Les vainqueurs, deux clowns sanguinaires, ont réussi à prendre la brasserie qui a miraculeusement résisté au massacre. Cette source de revenus du nouveau pouvoir dépend d’une femme avec laquelle il faut composer. Une farce loufoque sur les guerres fratricides. Les scènes sont enlevées, l’humour et l’imaginaire circulent alertement dans cette comédie politique et satirique. »


L’auteur. Koffi Kwahulé est né en 1956 à Abengourou (Côte d’Ivoire).
Son Théâtre est travaillé par le jazz et ce rapport au jazz dépasse largement la simple thématique. Il habite son écriture de l’intérieur et structure la poétique de son théâtre, comme la musicalité de la langue. Son écriture se nourrit d’éléments aussi divers qu’hétérogènes, se déplaçant constamment d’un continent à un autre, traversée par l’oralité, pour aboutir à une somme de cultures.
Ses œuvres sont éditées aux Editions Théâtrales, Lansman, Actes Sud-Papiers, Acoria. Pour la plupart traduites en anglo-américain, allemand, bulgare, anglais, néerlandais, italien, flamand, tchèque, grecque, slovaque, hongrois.
Il est également romancier et a publié aux éditions Gallimard, Babyface (2006), Monsieur Ki, Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps (2010).


Avec le soutien de l’Institut Hongrois de Paris, l’Institut Français de Budapest, Africultures