Événements

Cinema du Mercredi – Un amour d’enfant (Ben Diogaye Beye)‏
En présence du réalisateur. à 19h30. Entrée libre.

Français

Un film de Ben Diogaye Beye. Sénégal, Maroc, France 2003 90mns

Entrée libre
à 19h30


SYNOPSIS


Omar, Yacine, Layti, Ngone et Demba, cinq copains et copines de Dakar. Ils ont une dizaine d’années, l’âge des secrets échangés, de la parole donnée. Enfances urbaines entre l’école et les jeux. Mais c’est aussi la découverte de nouveaux sentiments, premiers émois que l’on ne nomme pas encore amour, et de la réalité et l’injustice de la vie.

A PROPOS DE L’HISTOIRE

 » Dans notre filmographie africaine, l’enfance ubaine est très peu présente. En choisissant ce thème, j’ai donc voulu d’abord contribuer à élargir le champ de la thématique de notre cinématographie. Ayant été moi-même enfant de la ville, bien des souvenirs de cette période de la vie me paraissent tendres et drôles à la fois et constituent de belles histoires à raconter. Ces histoires, je veux les raconter aux enfants d’aujourd’hui, un public en direction duquel il y a un manque affligeant de programmes cinématographiques et télévisuels nationaux spécifiques. Je veux donc être de ceux qui leur rendent ce droit fondamental à l’accès à la culture et aux loisirs. Mais je m’adresse également aux adultes car ils verront dans ce film des images et des situations qui ne manqueront pas de les attendrir et de les émouvoir. L’émotion ! C’est le maître mot, car je veux proposer un cinéma qui soit le rêve, l’imaginaire (mais l’imaginaire ne naît-il pas du réel ?). C’est ainsi que certaines scènes du film seront comme un conte merveilleux. S’il y a un message dans le film, il est délicatement suggéré dans un deuxième degré de lecture : ce sont les injustices sociales que tous les enfants du monde découvrent au cours de leur évolution. Mais le message le plus présent, le plus évident c’est celui de l’amour pur. L’amour sans calcul. Comme, peut-être, seuls les enfants ont assez de générosité pour en être capables.  » Ben Diogaye Beye

LE REALISATEUR


Né en 1947 à Dakar, Ben Diogaye Beye a été journaliste et animateur radio. Dès 1974, il est assistant réalisateur sur les films de Djibril Diop Mambéty (Touki Bouki), Momar Thiam et Axel Lohman. Il réalise à Paris son premier court métrage  » Les princes noirs de Saint-Germain-des-Prés  » puis en 1975  » Samba-Tali « , récompensé par le Tanit d’or au Festival de Carthage (1976). Il signe son premier long métrage en 1980  » Sey Seyti « , regard critique sur la pratique de la polygamie au Sénégal ; ce film reçu le Prix de la Commune au Fespaco 1981. Il participe à la réalisation de  » Hyènes  » de Djibril Diop Mambéty en 1990 et réalise le court métrage  » Moytuleen », premier prix du court-métrage du Festival International  » Prized Pieces  » à Colombus aux Etats-Unis.  » Un amour d’enfant « , sélectionné aux festivals de Vues d’Afrique et de Khouribga 2004 est son dernier long métrage

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Ben Diogaye Beye
Avec : Anta Sylla, Mafall Thioune, Sega Beye, Habib Diara, Fatou Diouf, Mamadou Sane, Omar Seck, Fatou Fall
Scénario : Ben Diogaye Beye et Boubacar Boris Diop
Première assistante réalisatrice : Hélène Negroni
Script : Martine Dieuzaide
Directeur de la photo : Maurice Giraud
Directeur photo (équipe 2) : Francois Poirier
Chef opérateur son : Alioune Mbow
Chef décorateur : feu El Hadj Malick Sy Monteur : Abdellatif Raiss
Monteur son : Ludovic Escallier Mixage : Gildas Mercier
Musique originale : Wasis Diop
Costumes : Mame Fagueye Ba
Musiques additionnelles : Youssou N’dour et le Super étoile
Productions : les productions lion rouge (Sénégal), Centre Cinématographique marocain, Canal+ Horizons (France)

Les Productions Lion Rouge, M. Ousmane Ndiaye tél 221 826 98 70 E-Mail : [email protected]


LE LIEU

Goethe-Institut Senegal
Dakar/Point E
rue djourbel angle Piscine Olympique
Tel: +221 33 8698880
Fax +221 33 8251371
Mail : [email protected]