Événements

FESTICAB 2018 – Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi
10ème édition.

Français

Editorial 2018
Et voilà ! Nous sommes en 2018 pour fêter avec vous le dixième anniversaire du FESTICAB. C’est grâce à vous tous que nous y sommes arrivés. Notre objectif principal était de promouvoir le Cinéma Burundais tant à l’échelle national qu’international, et nous pouvons vous dire que nous y sommes arrivés. A chaque édition, le nombre de films burundais a augmenté, la production a donc évolué progressivement. De plus, certains films burundais qui ont été primés par le FESTICAB ont voyagé à travers le Monde.

Comme chaque année, il est de coutume de choisir un thème, suivant un sujet qui fait l’actualité tant au niveau national qu’international. Pour cette dixième édition, le FESTICAB a choisi de mettre à l’honneur la jeunesse à travers son thème : « JEUNESSE, ENTREPRENEURIAT ET LEADERSDHIP ».

Au Burundi, les statiques ont montré que 52,5% de la jeunesse ne travaille pas De nombreux jeunes Burundais et africains terminent des études mais n’arrivent pas à trouver du travail tant dans le secteur privé que public. Cette réserve talentueux et créatifs ne demandent qu’à être utiliser pour le développement de la nation au lieu de passer des journées entières à : boire de l’alcool, fumer du chanvre, voler, etc. La jeunesse est dotée d’une force productive qui doit être mis à profit. Comme les Burundais aiment le dire « Umutwe Umwe ntiwigira inama », ces jeunes doivent se constituer en association et penser à un projet commun de développement et ainsi pouvoir offrir et créer leur emploi.

Mais, l’entrepreneuriat seul ne suffit pas ! Il est primordial qu’elle soit accompagnée des valeurs de leadership. Pour y arriver le jeune doit posséder les qualités d’un bon dirigeant, avoir une écoute attentive, un engagement fort et la confiance de ceux avec qui il travaille.

Conscient de tous cela, le FESTICAB veut inciter les jeunes à se tourner vers l’entrepreneuriat mais aussi à amener le gouvernement à créer des Business incubator pour financer les projets des jeunes.

Ainsi, durant toute une semaine, des conférences sur le thème, des ateliers, des formations vont être organisé à l’intention des jeunes Burundais et des décideurs. En plus de ces activités périphériques, des projections des films vont s’effectuer durant une semaine dans divers salles de cinéma à Bujumbura et à l’intérieur du pays.

Sélection Officielle De Films – FESTICAB 2018

Catégorie Nationale : Meilleur Film Burundais
1. Ijisho sigipimo(fiction) / Niyuhire Fidel / 10min / Burundi
2 Décision (fiction) / Gahungu Asmani / 15min / Burundi
3. Isabelle (fiction) / Zinga Christian / 10min / Burundi
4. Le Choix (fiction) / Luc Noel Ingabire / 12min / Burundi
5. Les mystères du mariage (fiction) / Kwizera Happy Mike / 32min / Burundi
6. Calmene au sourire retrouvé (Doc) / Yves Nijimbere et Jean Baptiste Mubaribari / 14min / Burundi
7. Kazi ni kazi(Doc) / Nshimirimana Eric 10 min / Burundi
8. La femme burundaise dans l’art (Doc) / Annie Bernice / 09min / Burundi
9. Au fond de l’art burundais / Larissa Ndayiragije / 10min / Burundi

Catégorie EAC : Meilleur film EAC
1. Hatia / Christina Pande / 16min / Tanzanie
2. Jpoon / Denis Dhikusooka Jr / 35min / Uganda
3 Oses / Zinga Christian / 15min / Burundi
4. Sukut / Ganza Moise / 04min / Rwanda -Egypt
5. Torment / Nyirankwaya Ngoma / 20min / Rwanda
6. T Junction / Amil Shavij / 106min / Tanzanie
7. Buhiriri / Martin Mhando / 85min / Tanzanie
8. The torture / Mulindwa Richard / 75min / Uganda
9. Inkuru y’ukuri / Mugisha Eliobene / 90min / Burundi
10. Devil’s Chest / Hassan Mageye / 172min / Uganda

Catégorie Internationale
1. Long Métrage de Fiction

1. Children of the mountain / Priscilla Anany / 100min / Ghana
2. Fruit Défendu / Dorcas Gloria / 93min / Cote d’Ivoire
3. Innocent malgré Tout / Samuel Mathurin Codjovi & Jean de Dieu Konan / 71min / Cote d’Ivoire
4. La forêt du Niolo / Adama Roamba / 90min / Burkina Faso
5. Le Gang des antillais / Jean Claude Barny / 90min / France
6. Thom / Tahirou Tassere Ouedraogo / 85min / Burkina Faso
7. Etirement / Hussien El Menbawy / 87min / Egypte
8. Withered green / Mohamed Hammad / 73min / Egypte

Catégorie Internationale
2. Court métrage de Fiction

1. 180 / Mohamed Reda Kouzi / 15min / Maroc
2. Albert / Felix Weis / 07min / Hongrie
3. Fiesta Forever / Jorge Jacome / 20min / France
4. Mary Jane / F.Oliver NDEMA / 26min / Cameroun
5. Mouna Ne / Dicko Traoré / Mali
6. Belle de nuit / Saturnin Ayenouet / 15min / Gabon
7. Na Tout pour elle / Djigui Diarra / 25min / France
8. Noces d’épines / Mirvet Medini Kammoun / 22min / Tunisie
9. Une peine à vivre / Amroun Omar / 15 min / Algérie
10. Down is the new way up / Camille CABBABE / 13min / Liban

Catégorie Internationale
3. Documentaire

1. Ce soir mon cœur bat / Rémi Jennequin / 51min / Togo- France
2. Les deux visages d’une femme Bamileké / Rosine MBakam / 76min / Cameroun -Belgique
3. Gade / Hermane Desorme / 54min / Haïti-France
4. Femmes Soleil / Seidou Samba Touré / 44min / Burkina Faso
5. Fragment de reves – Bahaia / 75min / Algérie
6. Douvan jou ka leve (Le jour se lèvera) / Gessica Geneus / 52min / Haïti-France
7. Mémoires de Missionnaires / Delphine Wil / 56min / Belgique
8. New Voices in an old flower / Quino Pinero / 69min / Ethiopie -Espagne
9. Les colombes Inquiètes / Zeynep Livingston / 15min / Turquie
10. Trésor Tissé / Mireille Niyonsaba / 26min / Sénégal-Burundi- France
11. Pulaagu, chronique d’un peul déraciné / Oumar Ba / 30 min / Sénégal
12. Happy Today / Giulo Tonincelli / 17min / Uganda

Panorama
Collection Etalons de Yennenga avec la Cinémathèque Afrique de l’Institut Français

1. Baara / Souleymane Cisse / 93min / Mali
2. Tilai / Idrissa Ouedraogo / 81min / Burkina Faso
3. Teza / Hailé Gérima / 134min / Ethiopie
4. Pégase / Mohamed Mouftakir / 104min / Maroc
5. Tey / Alain Gomis / 88min / Sénégal
6. Fièvres / Hicham Ayouch / 90min / Maroc

Collection « Ils ont triomphé au FESTICAB »
1. Taxi Love / Francis Muhire & Jean Marie Ndihokubwayo / 12min / Burundi
2. Intore entre la danse et l’art de la guerre / Aristide Muco et Aristide Katihabwa / 30min / Burundi
3. Welcome Home / Joseph Ndayisenga / 24min / Burundi
4. Majambere, le Fonceur / Evrard Niyomwungere / 13min / Burundi
5. Service Militaire Obligatoire / Evrard Ngendakumana / 26min / Burundi
6. The Springboard / Joseph Ndayisenga / 106min / Burundi
7. Les Clés du savoir / Landry Kadigiri / 27min / Burundi
8. Viral Irring Ruragahiye / 36min / Burundi
9. Passionnée / Nicole Delya Kaze et Lionelle Nindwanira / 09min / Burundi
10. Suzanne / Evrard Niyomwungere / 13min / Burundi

Palmarès 2018 – PALMARES DE LA DIXIEME EDITION

Catégorie Nationale
Le Grand Prix du Meilleur Film : « Les Mystères du Mariage » / Kwizera Happy Mike –
La Mention Spéciale du Jury : « la femme burundaise dans l’art » / Annie Bernice NIKUZE
Le Prix de la Meilleure Image : « Le Choix  » Luc Noel INGABIRE
Le Prix du Meilleur Son : « la femme burundaise dans l’art » / Annie Bernice NIKUZE-
Le Prix du Meilleur montage : « la femme burundaise dans l’art » / Annie Bernice NIKUZE –
Le Prix de la Meilleure interprétation féminine : Clarisse AHISHAKIYE dans « Le Choix » de Luc Noel INGABIRE
Le Prix de la Meilleure interprétation masculine : NIMUBONA Richard dans « Les Mystères du Mariage » de Kwizera Happy Mike

Catégorie East Africa Film
Le grand prix du Jury Est Africaine – Long Métrage de Fiction : « Devil’s chest » de Hassan Mageye
Le grand prix du Jury EST Africaine – Court Métrage de Fiction : « Hatia » de Christian Pande
Le Prix de la Meilleure Image : « T-junction » de Amil Shavil
Le Prix du Meilleur Son : « Spoon » de Dhikusooka Denis
Le Prix de la Meilleure interprétation féminine : Agaba Joan dans « The Torture » de Mulindwa Richard
Le Prix de la Meilleure interprétation masculine : Hakizimana Infeld Orly dans « Oses » de Zinga Christian

Catégorie Internationale – Long Métrage
Le grand Prix International du Jury Long Métrage de Fiction : « Children of the Mountain » de Priscilla ANANY
Le Prix de la Meilleure Image : « Étirement » d’Hussein El MENABAWY –
Le Prix du Meilleur Son : « Le Gang des Antillais » de Jean Claude BARNY –
Le Prix de la Meilleure interprétation féminine : Bohou TINA dans « Le fruit défendu » de Dorcas Gloria AHOUAN
Le Prix de la Meilleure interprétation masculine : Gérard ESSOMBA ou Kader TRAORE, dans « La forêt du Niolo » d’Adama ROUAMBA

Catégorie Internationale – Court Métrage
Le grand Prix International du Jury Court Métrage : « Noces d’épines » de Mirvet Médini Kammoun –
La Mention Spéciale du Jury : « Albert », de Felix Weiss

Catégorie Internationale – Documentaire
Le grand Prix International du Jury Documentaire : « Fragments de rêves » de Bahia Bencheikh El-Fegoun
La Mention Spéciale du Jury : « Douvan Jou Ka Leve » de Gessica Généus –

L’équipe du FESTICAB
Léonce NGABO, Président du FESTICAB
Francine MUNYANA, Directrice
Nadège SIMBIZI, Responsable administrative et financière
Diane KANEZA, Responsable de la Programmation
Rachel OPOTA, Responsable de la Communication
Elvira GAKIZA, Responsable des Relations Publiques
Vanessa IRAKOZE, Responsable des invités Internationaux
Maurice NKUNDIMANA, Infographiste

English

EDITORIAL FESTICAB 2018

There we go! We are in 2018 to celebrate with you the tenth anniversary of FESTICAB. Thanks to all of you, we got there. Our main goal was to promote Burundian Cinema both nationally and internationally, and we can tell you that we have achieved it. With each edition, the number of Burundian films has increased, so the production has gradually evolved. In addition, some Burundian films that were awarded by FESTICAB traveled around the world.

As every year, it is a routine to choose a theme as regards an issue that makes the news both nationally and internationally. For this tenth edition, FESTICAB has chosen to focus on youth through its theme: « YOUTH, ENTREPRENEURSHIP AND LEADERSHIP ».

In Burundi, statistics portray that 52.5% of youth are unemployed. Many young Burundians and Africans complete their studies but fail to get work in both private and public sectors. This talented and creative category is just waiting to be utilized for the development of the nation instead of spending whole days at: drinking alcohol, drug consumption, robbery, etc. Youth are endowed with a productive force that must be exploited. As a Burundian saying states « UMUTWE UMWE NTIWIGIRA INAMA », these young people must form an association and think of a common development project and thus be able to offer and create their jobs.

But, entrepreneurship alone is not enough! It is essential that it be sustained by leadership values. To achieve this, the youth must have good leadership qualities, a careful listening, strong commitment, and trust towards their workmate.

Aware of all this, FESTICAB intends to encourage young people to resort to entrepreneurship but also bring the government to create Business Incubators to finance youth projects.

Thus, for a whole week, conferences, workshops and training on the theme will be organized for young Burundians and decision-makers. In addition to these peripheral activities, screenings of films will be organized for a week in various cinemas in Bujumbura and in the countryside.