Événements

Printemps de la Méditerranée 2006
> Rectificatif : la clôture a lieu au Centre Culturel et non plus sur la place Lehon, pour des raisons météorologiques.

Français

Un festival prônant la tolérance entre les cultures et la cohabitation des communautés autour de la Méditerranée : Espagne, France, Italie, Grèce Turquie, Israël, Palestine, Syrie, Liban, Libye, Egypte, Tunisie, Maroc, Algérie

Expositions
du 21 avril au 31 mai 2006

« Transhumances »
Centre Culturel de Schaerbeek

Photographies rapportées par des anonymes racontant le retour au pays. Moments de retrouvailles, instants d’émotion, scènes de vie méditerranéennes reliées entre elles par les calligraphies de Mohamed Azaitraoui et de Mohamed Ben Hamadi.

Camille Herremans, photos de la Palestine prises par un oeil averti et contemporain.

« BxB, regards croisés sur le Liban »
Maison des Arts

Trois artistes, trois regards singuliers sur le Liban d’aujourd’hui.
« Bruxelles croisement Beyrouth » est une exposition contemporaine de photos, installation et vidéo.

Dominique Kippelen est une photographe qui cherche à créer des dispositifs dans lesquels le visiteur est forcément impliqué. Elle nous présente une installation comprenant photos, dessins et vidéo qui retracentson dernier séjour au Liban.
www.dominiquekippelen.com

Marie Wardy, peintre, dessinatrice, nous présente une installation de drapés qui, à travers ses textures et ses superpositions de teintes nous évoque un certain Liban.

An Muylaert a travaillé pendant deux ans dans un dispensaire en Egypte. Au cours de ses voyages au Liban et en Syrie, elle a établi de nombreux contacts dans les camps de réfugiés palestiniens. Elle nous communique, par ses photos, une expérience enrichissante pour tous.

« Visions parallèles »
Hôtel communal – Hall des Echevins
Photos de Marseille, d’Emirdag et une installation du phare d’Alexandrie. Les trois artistes nous livrent leur vision artistique de ces mondes différents mais reliés par un même désir : le partage des réalités multiples.

Muharem Türköz, photographe qui par son regard critique témoigne de l’immigration turque. Il nous retrace le parcours et les conditions de vie des différentes générations vivant en Belgique.

Damienne Flipo est appréciée pour sa vision du quotidien marseillais et sa population métissée. Ses photographies sont avant tout axées sur « l’ETRE » qu’elle rencontre par hasard, dans différentes circonstances.

Paul Gonze propose une reconstitution moderne du mystique phare d’Alexandrie, symbole du berceau de la communication.

« Fenêtres sur l’Orient »
Les Bibliothèques

Giuseppa Cartechini explore les secrets de l’Orient en corrélation avec des textes d’auteurs marocains contemporains. Une réflexion sur la signification de la fenêtre dans le monde arabe, un lieu duquel on peut regarder sans être vu…

Michèle Maurin allie ses deux passions, la photographie et le végétal. Par son travail, elle nous dévoile le monde des pistachiers de Syrie

Nourredine Saïdi a vécu en Belgique durant quelques années avant d’être contraint de rentrer en Algérie, son pays natal. Ses peintures reflètent ses sentiments quant à la guerre civile qui ravagea ce pays vers 1990.
Egalement : accroches photographiques de Muharem Türköz et de Damienne Flipo dans les trois Bibliothèques de la ville.

« Thessaloniki – Venise »
Scarabaeus

Un point de vue à la fois traditionnel et original sur ces trois pôles méditerranéens.


Eleni Maniatakou présente une série de portraits mére-fils, montrant, par une approche documentaire, cette étrange et
douce relation, particulièrement complexe dans le monde méditerranéen.

Ekaterini Karanika présente sa vision d’une réalité transformée à travers des reflets, de Venise et Thessaloniki, deux villes – ports majeurs de la Méditerranée, lieux de croisement et de brassage de différentes cultures

Virginia Karanika propose un retour aux sources, à la
mer – mère Méditerranée. Un hommage à sa ville natale, Thessaloniki, ville carrefour des civilisations entre l’Orient et l’Occident, fenêtre ouverte sur la Méditerranée.

– Les horaires des expositions sont disponibles sur le site Internet (www.culture1030.be)ou par téléphone dans les différents lieux.
– Des nocturnes seront organisées les jeudis 27 avril et 11 mai jusqu’à 19h (sauf aux Bibliothèques).



Concerts

Le vendredi 21 avril – Ouverture du printemps
Hôtel communal – Hall des Echevins, dès 18h30

Ensemble Zamaân : groupe de musique arabe classique au répertoire originaire du Machreq (Irak, Syrie, Liban,…).

Avec son répertoire de musiques empruntées aux diverses cultures juives (askénase, séfarade, israélienne, hassidique,…), l’orchestre Krupnik anime dans la communauté juive bruxelloise festivités et
commémorations privées et institutionnelles depuis 20 ans.

Le mardi 25 avril
Maison des Arts, dès 19h00

Almothana Ali, artiste syrien, revisite l’oriental music à travers ses répertoires arabes ainsi que les formes que celle-ci peut prendre pour les instruments et les chanteurs, notamment au moyen de son « Alto » ou « Viola ».

Aïcha Haskal est originaire du Maroc et influencée par la musique classique arabe. Elle chante Fayrouz, une des plus grande cantatrice orientale.

Le jeudi 11 mai
Hôtel communal – salle des Mariages, dès 20h00

Sophie Gardier, cantatrice et pianiste, elle aime varier les styles. Elle apprécie particulièrement mélanger différents genres dans un même spectacle. Elle sera accompagnée par Pascal Tonnaer. Ensemble, ils nous présenteront la musique populaire espagnole.

Naïl Sumbul, joueur de Ney (flûte de roseau symbolisant la tolérance) et Rachel Fabry, Mezzo Soprano unique, nous interprètent les perles de la musique classique et mystique turque. Ce répertoire, à l’origine religieux, contient de nos jours certaines œuvres profanes et sert parfois de moyen thérapeutique.

Le dimanche 21 mai
Chapiteau place Terdelt, dès 17h00

Sibel est un groupe musical turc qui nous fait voyager à travers le temps et l’espace. Grâce à de jolies mélodies aux accents aussi bien mélancoliques que joyeux, on tombe sous les charmes de la Turquie et des inspirations diverses, jazzy traditionnelles et world music.

Le Monde en Scène
Les soirées du Monde en Scène réunissent et croisent les expériences d’artistes de cultures musicales différentes : africaine, orientale, sud-américaine, balkanique, européenne et bien d’autres. Les artistes participant sont invités à défier leurs conventions respectives, à mélanger de manière audacieuse les styles et les influences et à chercher ensemble des voies d’expression nouvelles. Curiosité et rencontres sont les maîtres mots de ces soirées exceptionnelles.
*Une initiative du CBAI


Le samedi 27 mai
place Lehon, dès 19h30

Arabanda
Ce projet bruxellois propose une panoplie de chansons tirées des répertoires orientaux et arabo-andalous sur lesquels ils font souffler un vent frais à travers des interprétations et des arrangements très personnels… une ambiance idéale pour voyager à travers le temps et l’espace.



Théâtre

Les 5, 6, 9 et 10 mai
Scarabaeus, dès 21h00

« Les amours de Don Perlimplin avec Bélise en son jardin » de Federico Garcia Lorca
Don Perlimplin, vieux garçon, propriétaire foncier, assez aisé, file une existence terne et morne entre Marcolfe, sa bonne, et sa seule passion, la lecture. Lassée de cette situation, Marcolfe décide de marier son maître à la belle et troublante Bélise.
– création en français avec des chants en espagnol
– mise en scène : Irène Chalkia

Le 12 mai
Scarabaeus, dès 20h00

« Puzzle »
Concert de musique, chants, poésie et danses grecques, orchestrées avec des images de la mer Egée.
Un programme conçu et écrit par Amalia Karayanni – Chalkia, poétesse, artiste plasticienne et enseignante originaire de l’île de Lesbos (Mytilène).

Le 17, 19 et 21 mai
Chapiteau Terdelt, 17/05 à 14h00, 19/05 à 20h00 et 21/05 à 15h00
« Antigone, la quête du bonheur »

Dans un futur prochain, l’action se déroule à Schaerbeek. Une famille bourgeoise se réunit. Œdipe et Jocaste fêtent avec leurs enfants, Antigone, Ismène, Polynice et Etéocle, leur 19ème réunion de famille.
Cependant, au cours de la fête, Antigone et sa mère Jocaste ont un pressentiment désagréable. Antigone raconte notamment qu’elle a fait un rêve dans lequel une famille heureuse comme la leur finissait par s’entretuer, et qu’à la fin, il n’y avait plus qu’une seule survivante « debout, avec des larmes noires ». Rêve prémonitoire ?
une adaptation d’Antigone de Sophocle, écrit et mis en scène par Jamal Youssfi et interprété par la Compagnie des Nouveaux Disparus

Le 27 mai
Scarabaeus, dès 20h00

« Qerela contro ignoto » et « Moglie di poeta » de Luigi Lunari (en italien)

Deux situations : un mari jaloux mais pas trop, et une femme insatisfaite et négligente.
Deux protagonnistes : Ugo et Gemma
Deux lieux différents : Avignon et Florence, pour une même histoire de femme… au dessus de tout soupçon.
– une coproduction de la Bottega dell’Arte asbl. et du
Théâtre Scarabaeus.
– mise en scène : Vito Laraspata



Danse

Le samedi 13 mai
Théâtre 140, dès 20h00

Spectacle de danse théâtrale d’Egypte par la compagnie Tarab
« Orkos ya albi » (danse mon cœur)

Danseuse et chorégraphe, Béatrice Grognard a élaboré un langage artistique nouveau : la danse théâtrale d’Egypte. Sa quête est étroitement liée à sa première formation en archéologie : faire émerger du passé les danses féminines et musiques d’Egypte issues de la tradition, en redéfinir les contours, leur assurer un essor et un avenir et réaliser l’osmose entre tradition et modernité. www.tarabofegypt.com



Cinéma

Le vendredi 28 avril
Centre Culturel de Schaerbeek, dès 19h00

19h00 : « La victoire de l’espoir »
Ce court métrage parle d’un jeune d’origine marocaine, vivant à Schaerbeek. Son rêve est de devenir footballeur professionnel ou de réussir ses études.
Le réalisateur, Mouedden Mohsin tient son inspiration d’un drame survenu à Schaerbeek il y a deux ans, lorsqu’un membre du Vlaams Blok a abattu une famille marocaine. Mohsin : « Par ce film, je voudrais susciter plus de compréhension entre les anciens belges et les autres, car trop de haine les sépare ».

20h30 : « Alexandrie…New-York »

A l’occasion d’un hommage qui lui est rendu à New York, Yéhia, réalisateur égyptien, retrouve Ginger, son amour de jeunesse. A travers une fresque endiablée, où les héros aiment, chantent, dansent, rient et pleurent, Youssef Chahine revisite son passé et nous parle de ses rapports complexes avec l’Amérique qu’il a tant aimée.
Réalisé par Youssef Chahine
Film égyptien.

– suivi par un débat animé par le café Café Philo de Belgique


Le samedi 27 mai
Place Lehon, dès 18h00

18h : 4 Courts-métrages (une programmation du Centre Vidéo de Bruxelles)

– « D’une place à l’autre » – Documentaire/Vidéo/24’/2005
Réalisation : les jeunes de la MJ « Le 88 » – Coproduction : MJ « Le 88″/Centre Vidéo de Bruxelles
De la place du Jeu de Balle (Bruxelles) à la place Jamaa El Fna (Marrakech), des jeunes explorent leur(s) identité(s) à travers un tumultueux voyage initiatique.

– « JT-Quartier en Nord » – documentaire/Vidéo/24’/2006
Réalisation : les habitants de Schaerbeek – Production : Centre Vidéo de Bruxelles
Un JT qui donne la parole aux habitants du quartier qui mettent en valeur des événements, des lieux…

– « Déesse mère » – animation/Vidéo/6’/2005
Réalisation : Le groupe Bag – Production : Atelier Graphoui/En partenariat avec Le groupe Santé Josaphat
Déesse mère. Toute puissante, fait jaillir l’eau du puits. La vierge spirituelle allaite le serpent. Maman en chair donne la vie.
Confiance nue en elle. Atelier inspiré par l’exposition « Déesses et Sultanes » Les femmes en Turquie de la préhistoire jusqu’à la fin de l’Empire Ottoman – Palais des Beaux-Arts/Bruxelles.

– « La rue qui court » – documentaire imaginaire/Vidéo/18’/1999
Réalisation : Aline Moens – Production : Atelier Graphoui
Le quartier populaire au cœur de la ville, la Médina est une femme.
Muni du langage imaginaire, échappant à la censure, les enfants revisitent leur quartier avec un regard qui ressemble à celui des contes.
Chaque porte y devient un personnage révélant l’univers du quartier et de la société tunisienne où s’éveillent leurs désirs de grandir, où sommeillent leurs aspirations et leurs peurs.

20h30 : « Crossing the Bridge »

Réalisé par Fatih Akin
Le réalisateur promène sa caméra dans les rues de la ville la plus emblématique de son pays d’origine : Istanbul. Mégalopole protéiforme, difficile à apprivoiser et dont les subtilités se dérobent au regard du touriste de passage. Pour inviter le spectateur à découvrir les richesses de cette ville paradoxale, à cheval entre deux continents (L’Europe et l’Asie), Fatih Akin choisit une langue qui parle à tous les peuples de la terre : la musique



Littérature

Le mardi 25 avril
Maison des Arts, dès 19h00

Table d’auteurs

Une table d’auteurs contemporains engagés dans la politique de leur pays : lecture d’extraits des 6 auteurs présents par un comédien.
Auteurs :
Laurent Mignon (édition Memor)
Malika Madi (édition Labor)
Nihat Kemal (éditeur indépendant)
Véronique Vercherval (édition Labor)
Kenan Körgün
Toni Santocono

Cette table d’auteur se veut avant tout une invitation au voyage et à la réflexion sur ces territoires qui se déchirent, s’entrechoquent et se rencontrent : l’Orient et l’Occident. Les textes, sur fond de culture et de littérature, abordent divers sujets tels que l’écologie, les droits de la femme, l’anarchie, les droits des minorités et la lutte contre le racisme…
En partenariat avec CBAI.



Conférence

Le jeudi 11 mai
Hôtel communal – salle des Mariages, dès 18h00

« Relancer le Dialogue Euro-Méditerranéen : Pour Vivre Ensemble Côte à Côte »

Riche d’une remarquable diversité culturelle, la région de la Méditerranée représente un espace unique de dialogue et d’échanges entre les peuples. Elle lie l’ensemble des nations qui la bordent par une histoire partagée et leur offre la perspective d’une identité commune. Pour autant, la compréhension mutuelle entre les pays méditerranéens semble encore loin d’être acquise et l’actualité internationale nous rappelle quotidiennement la difficulté qu’ont ces nations à établir un vrai dialogue.

Différents acteurs de la société, civils et politiques, se rencontreront, pour aborder les enjeux de l’établissement d’un tel partenariat. Ensemble, ils évoqueront la nécessité d’intégrer ce dialogue dans notre quotidien et d’y oeuvrer tant à l’échelle communale qu’internationale. Ils s’interrogeront enfin sur les obstacles au rapprochement, ainsi que sur les moyens de parvenir à l’ultime objectif d’une région euro-méditerranéenne synonyme à la fois d’entente entre les cultures et d’enrichissement mutuel.

En partenariat avec MEDEA

Le lundi 8 mai
Scarabaeus, dès 19h00

« Art, mythe et poésie au masculin et au féminin »

Rencontre-débat entre la metteur en scène de théâtre Irène Chalkia (grecque) et la plasticienne Viviane Cangeloni (française d’origine italienne) à propos de leur travail en résonance à la poétique des mythes et aux mythologies intérieures du masculin et du féminin dans les cultures méditerranéennes.
– présentation de poèmes par Valérie Leclercq et Gaëtan Bilocq


Ateliers Créatifs
du 21 avril au 31 mai 2006

« Découverte… ouvrons les yeux »
Centre Culturel de Schaerbeek

Atelier de dessin sur le thème de
l’alphabet.
– par Giuseppa Cartechini

« Récits de vie méditerranéens »
Centre Culturel de Schaerbeek

Atelier d’écriture sur le vécu.
– par Daniel Simon de Traverse asbl

Les ateliers auront lieu chaque semaine
Info et réservation : 02/245.27.25



Journées à thème

Le 29 avril : journée portes ouvertes chez Bouillon de cultures
Info : 02/223.14.88

Le 19 mai : activités par l’association Eyad au centre culturel de Schaerbeek : après une initiation au travail de la terre, des femmes de diverses associations et des adolescents de l’asbl « Centre Pédagogique Paroles » ont mis en forme leurs réflexions sur le thème « Mariage et Migrations ».
– de 10 h à 13 h : exposition des céramiques et de photos.
– de 13h30 à 15h30 : table ronde animée par Mehmet Koksal
– de 15h30 à 16h animation musicale orchestrée par Cumali Bulduk