Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2009
Jambé Dlo
Fabienne Kanor, Emmanuelle Bidou
Pays concerné : Martinique
Réalisateur(s) : Fabienne Kanor, Emmanuelle Bidou
Durée : 52
Genre : société
Type : documentaire

Français

A travers les témoignages de Guadeloupéens et de Martiniquais ayant quitté leur île pour la métropole, ce film traite du déracinement et de la difficulté à trouver sa place entre terre d’origine et terre d’adoption.

Ils sont partis. Loin, très loin. Jambé dlo, disent-ils en créole. « Pour l’autre bord », expliquent-ils. L’autre bord ? C’est la rive d’en face, les côtes amies après l’océan, la métropole dont ils ont tant rêvé.

Antillais de Martinique et de Guadeloupe, ils ont, dans les années 60, quitté leur île pour se rendre à Paris, Crouy-sur-Ourcq, Fontenay-le-Comte… Au lendemain de la guerre, à l’heure de la reprise économique, l’administration française leur a offert des billets pour venir s’installer en métropole et a organisé pour eux, à leur arrivée, des formations pour apprendre un métier.

Un travail en perspective, de l’argent, un toit… Ils ont été nombreux à quitter leur famille pour tenter l’aventure. « J’attendais tout de ce grand pays », se souvient Gilbert. Ceux qui restaient espéraient que le voyage de leur progéniture de l’autre côté de l’Atlantique changerait aussi leur existence.

« Les gens étaient contents de voir partir leurs enfants en France, raconte Jean-Claude. C’était comme une réussite. Ils attendaient de recevoir de l’argent, et c’est ce que les enfants faisaient. »

Mais la réalité n’est pas à la hauteur des espérances de ces exilés volontaires. La grisaille impressionne ces femmes et ces hommes habitués à vivre au soleil. « Je pensais que, en arrivant, je marcherais sur un tapis de velours rouge, se rappelle Hélène. Je pensais que ce serait le paradis. Mais j’ai été très déçue. J’ai vu les maisons sales avec de la fumée. C’était en octobre, le temps était gris. Quand tu quittes le pays, tu as du soleil. On venait de bâtir une belle cité. Je pensais qu’en France ce serait mieux. »

La vie est loin d’être toujours facile. Certains avouent ne pas avoir toujours été considérés comme ils l’auraient souhaité. Tout au long de ce film, tourné entre la métropole et les Antilles, défile l’histoire de ces Martiniquais et de ces Guadeloupéens déchirés entre ici et ailleurs.

Leur départ, leur intégration, leurs sentiments à l’égard de l’île qu’ils ont quittée, le regard qu’ils posent sur l’avenir sont évoqués à travers l’histoire de Gilbert, Josiane, Paulette, Hélène et les autres.

Aujourd’hui, les enfants de ces déracinés ne se sentent pas toujours concernés par ce qu’ont vécu leurs parents. Xavier, pourtant, né à Dijon et ayant grandi aux Antilles, espère que cet exode prendra bientôt fin.

A ceux qui partent, il demande : « Partez, allez vous former, mais revenez. Et ne me dites pas que vous reviendrez quand vous serez vieux. Parce que, pour moi, la Guadeloupe et la Martinique ne sont pas des cimetières. »

Source : magazine des programmes de France 5

Documentaire – Auteurs-réalisatrices : Emmanuelle Bidou, Fabienne Kanor – Production : France 5/Mat Films, Téléssonne – Durée : 52 min

Auteures : EMMANUELLE BIDOU, FABIENNE KANOR
Durée : 00:52:10
Réalisateur : Emmanuelle BIDOU, Fabienne KANOR
Production : MAT FILMS, TELESSONNE
Avec la participation de FRANCE 5
Production déléguée : Marie MOUCHEL-BLAISOT, Richard MAGNIEN
Production exécutive : Marie MOUCHEL-BLAISOT