Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2011
Help ou visibilité
Sarah Franco-Ferrer
Pays concerné : France
Réalisateur(s) : Sarah Franco-Ferrer
Avec : Edouard Glissant, Georges Balandier, Elie Domota
Durée : 82
Genre : politique
Type : documentaire

Français

« Je déchirerai le désert en moi et autour de mes réponses. J’habiterai mon cri ».
Mahmoud Darwich.

Le monde et ses hurlements.
Ritournelle implacable de successions d’appels au secours.
Qui crie ? Et de quel cri s’agit-il ?

HELP : mot dont la simplicité fait écho à l’essentiel de ce qu’il doit porter : un appel au secours, un éveil, une échappée possible de ce qui pourrait nous réduire au silence. Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi les choses ne tournent pas rond ?

VISIBILITE : qu’est-ce qui est visible ? De quelle visibilité voulons-nous parler ? Cette visibilité est-elle la réalité ? À l’heure où les alertes sont de plus en plus nombreuses, de quoi voulons-nous témoigner ? De quelle histoire ? De quelle réalité ? Des personnalités s’expriment à travers ce film sur ce qui leur semble fondamental pour l’avenir en s’appuyant sur les réalités auxquelles ils sont confrontés à travers leur profession et leur vision du monde. »

Avec la participation de : Edouard Glissant, poète écrivain, philosophe. Albert Jacquard, scientifique, généticien et écrivain. Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l’Homme. Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général des Nations Unies, Secrétaire général de la francophonie. Jack Ralite, Sénateur, ancien Ministre de la santé et de l’emploi. Henri Leclerc, avocat, ancien président de la Ligue des Droits de l’Homme. Armand Gatti, poète, écrivain. Patrick Chemla, psychiatre des hôpitaux et psychanalyste, fondateur du Centre de jour Antonin Artaud à Reims. Noël Quidu, photographe, Grand reporter de guerre. Eli Domota, syndicaliste guadeloupéen, porte-parole du LKP et Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs de Guadeloupe UGTG. Gérard Garouste, peintre et sculpteur. Georges Balandier, anthropologue et sociologue.


Documentaire écrit et réalisé par Sarah Franco-Ferrer.

2011, France, 1h22 minutes, DV Cam, couleur, stéréo 16/9

Production / Diffusion :
l’Atelier Quetzal, La Parole errante

Participation :
Ligue des Droits de l’Homme, Ville de Paris – Mairie du 10e, Préfecture de la Seine-Saint-Denis, Conseil régional d’Ile-de-France

Organisme détenteur ou dépositaire : l’Atelier Quetzal
atelierquetzal(@)yahoo.fr



Teaser [DOC] HELP ou VISIBILITÉ par latelelibre



Extrait de l’article de la « Ligue des Droits de l’Homme de Nicole Savy » :
Sarah Franco-Ferrer a réalisé un film très ambitieux, une réflexion sur le monde, la civilisation, l’environnement, l’argent, les droits et les libertés, pour lesquels elle a réussi à obtenir la parole d’un ensemble ébouriffant d’intervenants : en vrac, Boutros Boutros Ghali, Georges Balandier, Jack Ralite, Armand Gatti, Edouard Glissant, Elie Domota, Gérard Garouste, Albert Jacquard, etc., ainsi qu’Henri Leclerc et Jean-Pierre Dubois. Elle les interviewe successivement, en contrepoint d’images très travaillées, selon un montage raffiné : des manifestations de rues – CRS et jeunes en capuchons, banderoles, syndicats et sans-papiers, lances à eau et violences ; des fauves magnifiques enfermés dans un zoo et des courses de chevaux, bref des images de la domination humaine, de la cruauté et de la résistance. Le résultat est plutôt pessimiste : c’est d’abord le constat d’un fourvoiement politique, économique, écologique et finalement éthique. Avec quand même des perspectives de citoyenneté active et de résistance individuelle, politique et culturelle. Avec surtout une grande place donnée à la parole des sages, ceux qui détiennent le savoir et l’intelligence : à l’opposé des micros-trottoirs complaisants dont on nous abreuve, confondant la parole du peuple et le café du commerce.
Outre les questions qu’il a le mérite de poser, au plus haut niveau, le film lui-même pose d’autres questions. Comment réunir ces politiques, ces scientifiques, ces intellectuels et le mouvement social, la jeunesse qui s’agite dans les rues ? Et surtout : dans quelles perspectives, au-delà de la dénonciation ? … Le film mérite absolument d’être vu et diffusé pour l’importance des débats qu’il ouvre, ce qui est essentiel pour nous.
Nicole Savy


FESTIVALS / AWARDS / SCREENINGS
Jeudi 8 mars 2012, à 20h, au cinéma Le Desperado (Paris) – 23 rue des Ecoles – 75005 Paris, Métro Maubert Mutualité – Ligne 10
* avec et en présence d’Armand Gatti et de la réalisatrice.

Du 8 au 11 mars 2012 : Au Cinéma La Clef, 34 Rue Daubenton 75005 Paris, M° Censier-Daubenton. Festival international du cinéma iranien en exil.

Les jeudis 12, 19, 26 avril, et 3 mai à 20h, en présence de la réalisatrice, et les samedi à 14h les 14, 21, 28 avril et le samedi 5 mai 2012 : A L’ Entrepôt, 7 rue Francis de Pressencé Paris 14 M° Pernety.

En compétition au Festival International de Film des Femmes de Créteil, du 30 mars au 8 avril 2012, Maison des Arts Place Salvador Allende, 94000 Créteil.

En compétition au Festival du Film Engagé de l’Université Populaire et Citoyenne (UPC) de Clermont-Ferrand les 11/12/13 mai 2012 à Ménétrol 63200.