Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
MOYEN Métrage | 2006
Tropiques amers
Jean-Claude Flamand Barny
Titre anglais : Bitter Tropics
Pays concerné : Martinique
Réalisateur(s) : Jean-Claude Flamand Barny
Avec : Fatou Ndiaye, Jean-Michel Martial, Aïssatou Thiam, Jacky Ido, Jean-Claude Adelin
Durée : 52
Genre : historique
Type : série TV

Français

Le comte de Rochant, aristocrate désargenté, arrive en Martinique pour y prendre les fonctions d’Intendant du Royaume de France. Il est accompagné de sa famille, dont sa fille, Olympe, qui va être mariée à Théophile Bonaventure, ancien engagé, devenu l’un des planteurs les plus fortunés de l’île. Olympe rêve de bons sauvages qu’elle dresserait pour faire de son salon l’attraction de la société coloniale. La réalité s’impose rapidement à elle. Théophile l’a épousée pour son argent, il exerce avec plaisir son droit de cuissage sur les femmes esclaves de la plantation. Olympe va lutter avec acharnement contre l’influence grandissante d’Adèle, jeune esclave qui utilise son statut de favorite pour obtenir son affranchissement. Pendant 20 ans, nous suivons les destins des maîtres et des esclaves qui se croisent et s’affrontent : les uns venus faire fortune, les autres luttant jour après jour pour survivre et gagner un peu de liberté.

Format : Super 16. Couleur
Durée : 6 x 52 min
Année de production : 2006

Réalisation : Jean-Claude Flamand Barny
Scénario : Virginie Brac, Myriam Cottias
Dialogue : Virginie Brac
Image : Claude Garnier
Son : Eric Boisteau
Montage : Any Goirand
Musique : Michaël Haustant (Michaël Hastant)

Acteurs : Fatou N’Diaye (Adèle), Jacky Ido (Koyaba), Jean-Claude Adelin (Théophile Bonaventure), Jean-Michel Martial (Amédée), Léa Bosco (Olympe Bonaventure), Aïssatou Thiam (Rosalie), Kevin Dust (Jacquier), Nicolas Herman (François de Rochant), Moonha Njaay (Manon), Marc Berman (monsieur de Rochant), Delphine Rich (madame de Rochant), Marc Ponette (Christian de Chabot)

Production : Lizland Films
avec la participation de : France 3, Conseil Régional de Martinique, Union Européenne de Radio Télévision

Ventes : Bavaria Media GmbH,

premier épisode :
Le Comte de Rochant, aristocrate désargenté, intendant du Roi, arrive au port de Saint-Pierre de la Martinique en 1788. Il est accompagné de sa femme, de son fils François et de sa fille Olympe.
Dès son arrivée, Olympe épouse Théophile Bonaventure, un riche propriétaire de la plantation de cannes à sucre, l’Habitation Bonaventure. A une vente d’esclaves, Olympe est fascinée par Koyaba, un rebelle impropre au travail et tout juste arrivé d’Afrique. Mais Théophile cède au caprice de son épouse. Koyaba inspire crainte et respect dans le quartier des esclaves et seule Adèle, la belle et jeune fille d’Amédée, ose l’approcher. Théophile demande à son commandeur Jacquier de lui amener Adèle dont il veut faire sa nouvelle maîtresse. Jacquier menace Adèle de vendre sa mère si elle refuse de céder à Théophile. Avant de se rendre à la chambre du maître, elle se donne à Koyaba…

deuxième épisode :
Bois d’Ebène

Pour récupérer sa place auprès de Théophile, Rosalie fait en sorte que les maîtres découvrent la liaison d’Adéle avec Koyaba. Koyaba est condamné à mourir par le fouet, mais prend la fuite au cours de son supplice. Olympe, outrée par la clémence réservée à Adèle, exige qu’elle soit vendue. Théophile s’en prend violemment à son épouse, l’accusant d’avoir tout provoqué. Koyaba s’est réfugié dans un village marron dont il prend la tête. Adèle réussit à le revoir et lui annonce qu’elle est enceinte. Pour éviter à l’enfant d’être esclave, il souhaite que le père soit Théophile. Celui-ci est convaincu d’être le futur père et il promet à Amédée son affranchissement si Adèle lui donne un garçon. Adèle met au monde un fils, noir, donc celui de Koyaba. Théophile, fou de rage, ordonne à Amédée de se débarrasser du bébé. Elle l’arrache des bras d’Adèle et s’enfuit dans la forêt.

troisième épisode :
Vivre libre ou mourir


François revient de de la métropole où la République a été proclamée. Il présente à sa sœur Olympe, un ami, Christian de Chabot, dont elle s’éprend. Elle devient sa maîtresse. Adèle et son père, Amédée, déchus de leurs privilèges, travaillent dans les champs de canne. Olympe apprend qu’elle est enceinte de Christian de Chabot et se réconcilie avec son mari, Théophile. Celui-ci craignant l’abolition de l’esclavage, intrigue pour que la Martinique passe sous protectorat anglais. Amédée qui est né en Jamaïque, parle l’anglais, et peut servir d’interprète pour les tractations de Théophile. François veut révéler à Adèle que son fils, Jean-Baptiste, est en vie. Amédée l’en dissuade car sa fille fera tout pour le retrouver et mettrait sa vie et celle de son fils en danger. Amédée convainc Koyaba de venir voir sa fille. Adèle retrouve alors goût à la vie et participe aux réunions des esclaves marrons. Amédée, pour protéger sa fille, est contraint d’apporter son aide au groupe des marrons. Koyaba convainc Adèle d’empoisonner le commandeur Jacquier. Mais Adèle émue, ne peut accomplir sa mission. Les esclaves marrons se soulèvent et Jacquier organise une impitoyable répression. Seul Koyaba a réussi à fuir. François le soigne et organise son évasion vers la Guadeloupe.

quatrième épisode :
Trahisons

Adèle veut dire adieu à son amant. Koyaba la rejette violemment en l’accusant d’avoir provoqué l’échec de la rébellion par sa faiblesse. Les rebelles, dont Amédée, vont être pendus, Adèle s’engage à se soumettre à tous les désirs de son maître s’il laisse la vie sauve à son père. Théophile accepte et réduit la peine d’Amédée. Il aura la main tranchée. François conduit Adèle à l’orphelinat pour voir son fils, Jean-Baptiste. Elle décide qu’elle fera tout pour qu’elle et son fils obtiennent leur liberté. Olympe, accablée par la mort de Christian Chabot, délaisse sa fille Constance, et se passionne pour le jeu en y laissant tout son argent. Elle règle ses dettes en vendant Adèle. La transaction est annulée par Théophile. Olympe est ulcérée par la reconnaissance officielle de l’attachement de son mari pour cette esclave. La Martinique est à nouveau sous contrôle français. Théophile qui a oeuvré à son rattachement au royaume britannique est condamné pour haute trahison et emprisonné. Il abandonne la plantation à Adèle et Olympe. Celle-ci a perdu toute sa superbe.

cinquième épisode :
Dix ans sont passés. La plantation s’est délabrée. Les tensions sont telles entre Olympe et Adèle que celle-ci suggère à Théophile de laisser s’installer Olympe à Saint Pierre. Elle y ouvre aussitôt un cercle de jeu. Jean-Baptiste, le fils d’Adèle, considéré comme esclave, est racheté et affranchi par François. Adèle refuse de révéler à Jean-Baptiste l’identité de son père, Kobaya. Elle redoute qu’il devienne comme lui militant de l’abolitionnisme et y perde la vie. Théophile est aux abois financièrement. Il négocie avec Ambroise Jones, un métis anglais qui fait de la contrebande. Constance et Ambroise Jones tombent fou amoureux et deviennent amants. Ils prévoient de quitter ensemble la Martinique. Leur projet de fuite est trahi. Ambroise doit quitter l’île seul. Constance, enceinte d’Ambroise, attend donc un enfant métis. Rosalie, craignant un tel scandale, décide de la faire avorter. Elle est surprise par Jacquier et Théophile et est condamnée à mort. Adèle veut convaincre Théophile de la gracier. Jacquier a arrêté Jean-Baptiste, en train de prêcher la révolte. Théophile lui fait donner le fouet. Adèle s’interpose et dit à Théophile que Jean-Baptiste est son fils. Si Théophile n’arrête pas immédiatement le supplice, elle ne lui pardonnera jamais…

sixième épisode :
Théophile refuse de gracier Rosalie, condamnée pour avoir tenté de faire avorter Constance. Rosalie demande à épouser Amédée avant son exécution. Bouleversé par la mort de Rosalie, Amédée décide de la venger en annonçant à Théophile que Constance n’est pas sa fille. Il lui en apporte la preuve : une correspondance entre Christian de Chabot et Olympe. Fou de rage, Théophile bat Olympe à mort. Adèle revenue à l’Habitation, trouve Théophile très abattu. Il se sait haï de tous. Adèle, enceinte de Théophile, se surprend à aimer cet enfant qu’elle espère être celui de la réparation et de l’espoir. Adèle obtient de Théophile la promesse de son affranchissement si elle l’épouse et reste à ses côtés. Mais il est mis au ban de la société Beke et est exécuté par ses pairs. Adèle tente de convaincre Jean-Baptiste d’arrêter de prêcher la révolte. Il la repousse violemment. Koyaba revient en Martinique et organise un rassemblement d’esclaves. Jean-Baptiste est présent et est bouleversé par le message du tribun qu’il ignore être son père. Les retrouvailles d’Adèle et Koyaba sont chargées d’émotion. Il propose à Adèle de partir avec lui en Haïti. Elle est tentée d’accepter, puis découvrant sa haine pour les métis, Adèle réalise que leur avenir avec l’enfant à naître est impossible. Elle présente Koyaba et Jean-Baptiste l’un à l’autre mais ce dernier est recherché et doit quitter la Martinique. Adèle reste seule alors que Koyaba et Jean-Baptiste fuient vers la République de Haïti.


FESTIVALS / PRIX / AWARDS / DISTINCTIONS / TELEVISIONS

Planète Thalassa (TV)
> Mercredi 12 Mars 2008 – 00h10 / (4/6)
> Mercredi 05 Mars 2008 – 00h10 / (3/6)
> Samedi 01 Mars 2008 – 07h50 / (2/6)
> Mercredi 27 fevrier 2008 – 20h45 / (4/6)
> Samedi 23 février 2008 – 07h40

FIPA 2007, Biarritz (France)
> Sélection Non Compétitive (Situations de la création française)

Télé Réunion (TV)
> Mercredi 16 mai 2007 – 20h13

Télé Guadeloupe (TV)
> Lundi 14 mai 2007 – 20h10

Télé Martinique (TV)
> Lundi 14 mai 2007 – 20h01

Télé Guyane (TV)
> Lundi 14 mai 2007 – 20h00

France 3 (TV)
> Jeudi 10 mai 2007 de 20h55 à 22h40 (105′)

English

A very popular French mini-series set on a plantation in Martinique during the times of slavery.

The Count de Rochant, a ruined nobleman, arrives in Martinique to serve as Intendant to the Kingdom of France. He has brought his family, including his daughter, Olympe, who is engaged to marry Théophile Bonaventure, a former soldier, who has become one of the richest man in the island. Olympe dreams of the noble savages she would tame to turn her salon in the main attraction of colonial society. But she is soon brought down to earth by realities. Théophile married her for her money; he enjoys exerting his sexual authority over the women slaves of the plantation. Olympe fiercely resists the growing influence of Adele, a young slave who uses her status as favorite to obtain her freedom. We follow 20 years in the overlapping lives of masters and slaves: some have come to seek their fortune, others fight to survive to win a bit of freedom.


Martinique, 52mins, 2007, mini-series, French with English subtitles, Jean-Claude Flamand Barny, dir.

Director : Jean-Claude Flamand Barny
Script : Virginie Brac, Myriam Cottias
Camera : Claude Garnier
Sound : Eric Boisteau
Editing : Any Goirand
Music : Michaël Haustant
Cast : Fatou N’Diaye, Jean-Claude Adelin, Jean-Michel Martial, Léa Bosco, Aïssatou Thiam

Production :
Lizland Films,

with the participation of : France 3, Conseil Régional de Martinique, Union Européenne de Radio Télévision

Sales :
Bavaria Media GmbH,

Format: Super 16. Colour
Running time: 6 x 52 min
Year of production: 2006



NYADFF
NY PREMIERE

FIPA 2007, Biarritz (France)
> Non Competitive selection (Aspects of French production)