Fiche Film
Cinéma/TV
2008
Da l’Mulud – Et si Mammeri m’était conté
Ali Mouzaoui
Pays concerné : Algérie
Réalisateur(s) : Ali Mouzaoui
Avec : Ali Mouzaoui, Mouloud Mammeri
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

Film sur Mouloud Mammeri.

Homme de lettres mondialement connu ; traduit dans onze langues, Mouloud MAMMERI est l’écrivain algérien le plus occulté en Algérie. Son nom n’apparaît que très rarement et très furtivement dans la presse nationale.
De tous les écrivains algériens que la colonisation a l’exil. Mouloud MAMMERI est le premier à regagner dés l’indépendance de l’Algérie qu’il n’a plus quitté depuis. Premier président de l’union des écrivains algériens. Il connu une période de gloire « institutionnelle » ou l’on a sollicité son point de vue dans les journaux. Où il a vu le théâtre national algérien monter sa pièce freha, l’ONCLC produire un filme tiré de son roman l’opium et le Bâton. Puis retiré du hale des honneurs et des gratifications officielles. Mouloud MAMMERI a mené une carrière d’écrivain et de chercheur caractérisé par une fidélité sereine à certaines idées et certains idéaux. Une réflexion qui échappe aux grandes rigueurs d’analyse. Une honnêteté intellectuelle indéniable.
De tous grands écrivains maghrébins qu’ont débuté dans les années 50 et qu’on a dénommés « la génération 52 » – celui qui a le moins publié ceci s ‘explique sans doute par immense contribution qu’il a apporté sous forme de travaux anthropologique, grammaticaux, linguistique ou littéraires au domaine culturel berbère. Cette contribution est aussi déterminante que courageuse; c’est l’une des plus importantes de ce siècle.
Romans: « La Colline oubliée », 1952
« Le Sommeil du juste », 1952
« L’Opium et le bâton », 1965
« La Traversée », 1982




Diffusé en avril 2007 sur BERBERE TELEVISION (France)


Source :
http://www.dailymotion.com/video/x1wnyn_da-lmulud_creation