Fiche Personne
Réalisateur/trice Ecrivain/ne Directeur/trice artistique Producteur/trice Scénariste

Ali Mouzaoui

Algérie

Français

Né le 11 décembre 1952 en Kabylie des Montagnes. Alors qu’il prréparait son baccalauréat en candidat libre, il réussit au concours d’Assistant Réalisateur au Centre de Formation de la R.T.A.

Après son diplôme d’assistant réalisateur obtenu à l’Institut de formation de la télévision à Alger, il part en URSS où il poursuit des études à l’Institut supérieur du cinéma de Moscou.
De 1974 à 1980, en URSS, il suit une formation de Metteur en
Scène de Cinéma, spécialité Film d’Art, et obtient parallèlement
le diplôme de Master of Arts.

De retour au pays, il travaille à la télévision algérienne jusqu’à
1987 et où il réalise, entre autres documentaires « Cicatrices »,
« Architecture traditionnelle », « Barberousse, mes soeurs », et
« Début de saison », un long métrage, fiction.

De retour au pays, il s’est consacré à son métier de réalisation cinématographique. Parmi les films documentaires qu’il a réalisés notons
Ali Mouzaoui s’est mis à l’écriture romancière. Il vient de signer son premier roman intitulé roman intitulé « Thirga au bout du monde » paru aux éditions L’Harmattan (Paris, 2005). Un autre roman « Les dieux déchus » est en chantier.

A l’E.N.P.A, dès sa création en 1987, il signe des films documentaires : « Dda LMouloud » (film documentaire consacré à Mouloud Mammeri) et « Ombres et mémoire », une série documentaire.
Il a aussi réalisé des films de fiction comme « Début de saison – les bandits d’honneur de Kabylie », « Les piments rouges » ou « Portrait de paysagiste » (sélectionné aux festivals de Carthage, de Ouagadougou, de Florence). Il a aussi participé à la réalisation du film « La Colline oubliée » (conseiller artistique).

Dès 1995, il prend l’option d’être Réalisateur Indépendant et
compte à son actif « Je suis Chrétien ». docu. (film consacré aux Chrétiens de Kabylie), « Ahellil du Gourara », Doc. pour le compte Mouzaoui Ali de l’UNESCO, « Le bijou des Ath-Yanni » (ou « Le bijou des Ath Yenni ») doc. et « Sur les ailes du vent » doc. éco-touristique
sur l’univers ksourien des Hauts Plateaux.
Enfin, « Mimezrane, la fille aux tresses », un long métrage fiction,
avec le soutien du FDATIC et « Alger 2007, Capitale des la Culture
Arabe », qui obtient le Prix Spécial du Jury à la 8ème édition du
Festival du Film Amazigh de Sétif, et le Prix du meilleur Scénario,
Grand Prix du Festival d’Agadir. Ali Mouzaoui est aussi formateur
de plusieurs promotions d’assistants réalisateur, d’opérateurs de
prise de vue, de monteurs?pour le compte de l’ENTV.

Il est enseignant à l’I.S.M.A.S (Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Spectacle), filière Assistant Réalisateur.

En 2008, il fonde « l’ Espace d’Ecriture Scribe » à Tizi-Ouzou.

Actuellement Ali Mouzaoui travaille sur une autre réalisation cinématographique sous forme de documentaire-fiction consacré à l’illustre écrivain Mouloud Feraoun.

Source :
http://www.tamazgha.fr/Cinema-kabyle-etat-des-lieux-et-perspectives,1484.html
Programme du Panomara « Spécial Film Amazigh » Panaf 2009 à Tizi Ouzou

FORMATION :
1971 / 1973 : Formation d’assistant réalisateur.
1973 / 1980 : Formation de metteur en scène en URSS, section Film d’Art.
1980 / 1987 : Réalisateur à la télévision algérienne.

Principales réalisations :
– « Cicatrices ». doc.
– « Architecture traditionnelle ». doc.
– « Barberousse, mes soeurs ». Co- réal. Doc.
– « Début de saison ». Long métrage, fiction

1987/1995 : Réalisateur à l’E.N.P.A (Entreprise de production
audiovisuelle algérienne) :

– « Dda L’Mouloud ». Doc. consacré à la vie et à l’oeuvre de M. MAMMERI
– Série « Ombres et mémoire ». Doc.
– « Les piments rouges ». Fiction.
– « Portrait de paysagiste ». Fiction. Sélection festival de Carthage, fest. de Ouagadougou, fest. de Florence.

Depuis 1995 à ce jour : Réalisateur indépendant
– « La colline oubliée ». Fiction- Conseiller artistique
– « Je suis Chrétien ». Doc.
– « Ahellil du Gourara » – Doc
– « Le bijou des Ath-Yanni » doc
– « Thirga au bout du monde » Roman éd. L’HARMATTAN, Paris 2005
– « Les dieux déchus » Roman en chantier.
– « Sur les ailes du vent » – documentaire éco-touristique sur l’univers ksourien des Hauts Plateaux.

– Formateur de plusieurs promotions d’assistants réalisateur, d’opérateurs prise de vue, de monteurs ?pour le compte de l’ENTV

– Formateur à l’ISMAS (Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et des Arts du Spectacle)

– « Mimezrane, la fille aux tresses » – Long métrage cinéma dans le cadre ?’2007, Alger, Capitale de la Culture Arabe »- Prix du Jury Festival du film amazigh de Sétif – Prix du meilleur film et Prix du meilleur scénario Festival d’Agadir.
Sélectionné au Festival du film d’Alexandrie – Sélectionné au festival du Film arabe Fameck de Metz – Distribué par Films des deux rives en Europe francophone à partir de septembre 2009

– Mouloud FERAOUN – Documentaire traité en fiction.

– Création de CITEL IMAGES et ??Espace d’Ecriture SCRIBE

Information mise à jour le 09/01/2010
Films(s)