Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2003
Mood indigo
Patrick Deval
Pays concerné : Mali
Réalisateur(s) : Patrick Deval
Avec : Claude Gilaizeau, Joseph Maziji
Durée : 51
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

Résumé :
Les chemins de l’indigo traversent les cultures du monde entier. Dans leur quête de la couleur bleue, de l’Egypte antique à l’Inde, du Mexique précolombien au Japon médiéval, partout les hommes ont rencontré cet humble buisson tinctorial : l’indigotier.
Supplanté par l’indigo chimique depuis 150 ans, l’indigo naturel retrouve pourtant aujourd’hui une valeur commerciale comme teinture non-toxique, renouvelable.

Notre histoire enjambe trois continents…
Né il y a 34 ans au Mali chez les Soninke, un peuple à la tradition tinctoriale, Aboubakar Fofana, calligraphe du monde de la mode, rencontre un beau jour à Paris Maître Akiyama, teinturier de la soie des empereurs du Japon, venu présenter la technique des bains de teinture d’indigo dans des cuves de fermentation, dont seules quelques familles détiennent encore le secret au pays du soleil levant.
La rencontre avec Maître Akiyama cristallise l’ambition d’Aboubakar
Fofana. En découvrant les qualités esthétiques exceptionnelles de l’indigo issu des techniques traditionnelles japonaises, Aboubakar voit là l’occasion de sauver de l’abandon le savoir-faire des teinturiers Africains, aujourd’hui évincé par les colorants synthétiques.
Abou sait que le rayonnement d’un indigo africain de qualité répondra aux attentes des créateurs de mode du monde occidental.
Les enjeux sont économiques, car la culture de l’indigo peut devenir une culture de rente pour les paysans maliens, autant qu’écologiques car les teintures chimiques utilisées largement en Afrique aujourd’hui polluent l’eau précieuse.
Nous allons suivre le pèlerinage de l’indigo d’Aboubakar Fofana : de son atelier parisien jusqu’au Japon où il part enrichir sa palette. Et enfin au Mali, où Maître Akiyama qui s’intéresse lui-même aux teintures végétales de l’Afrique de l’Ouest, viendra partager son savoir.
La mondialisation des maîtres-artisans dessine un avenir où chaque culture apportera son génie au confluent d’un grand fleuve commun. La prodigieuse histoire des couleurs continue à créer des passerelles entre les peuples.



Mali / Japon / France

Titre original / Original title : MOOD INDIGO
Année / Year : 2003

Réalisateur / Director : Patrick Deval
Société de production / Producing company : Les productions de la Lanterne
Producteur / Producers : Claude GILAIZEAU – Joseph MAZIJI
Coproduction / Coproduction : TV Essonne
Partenaires : CNC

Scénario / Screenplay : Patrick Deval
Photo / Cinematography : Robert Millié
Son / Sound : Robert Millié – Patrick Deval
Montage / Editing : Alexandre Hauque
Genre / Kind : documentaire / documentary
Durée / duration : 51 mn
Format / Format : BETA SP – DVCPRO – couleur / color
Langue de tournage / Shooting language : Français / French


Diffusion / Broadcasting : TV Essonne

English

The trails of indigo run across many cultures of the world.
From ancient Egypt to prehispanic Mexico, in their quest for blue dye, from India to medieval Japan, everywhere on earth, people have met the humble indigo shrub.

Our story spans over three continents…
Some special day in Paris, Aboubakar Fofana, a calligrapher and creator for textile, born thirty four years ago in Mali, attends a course of traditionnal indigo dying by Master Akiyama’s, dyer of the japanese imperial family’s silk.
This meeting with Master Akiyama cristallizes Aboubakar’s ambition. While discovering the outstanding qualities of the japanese tinctorial baths of indigo in fermentation vats, Aboubakar Fofana feels this is the occasion to save from extinction the know-how of African dyers, today supersided by synthetic dyes.
Aboubakar understands that only genuine african indigo will answer the requests of the international fashion and design markets. The challenges are economic, because indigo cultivation can become a valuable crop for the Malian peasants, as much as ecologic because chemical dyes today pollute the precious water.
We will follow Aboubakar’s pilgrimage on the roads of indigo : from his parisian workshop to Japan and back to Mali where Master Akiyama, interested himself by traditionnal african dyes, will come to share his knowledges.
Globalization of arts and crafts is shaping a future where each culture could bring its own genius at the junction of a great common river.
The magical history of colors still creates bridges between people.


Mali / Japan / France