Fiche Film
Cinéma/TV
COURT Métrage | 2008
DK 17 39
Massaër Dieng
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Massaër Dieng
Avec : Massaër Dieng
Durée : 13
Genre : politique
Type : documentaire

Français

DK 17 39 est un road movie qui colle à la peau de la métropole dakaroise. Le titre choisi ici est le numéro d’immatriculation dun taxi jaune et noir, qui sillonne inlassablement la capitale sénégalaise et s’engouffre dans ses moindres retranchements.

de Massaër Dieng

Note d’intention

Elucubrations 01 :
DK 17 39 est un Road Movie qui colle la métropole de Dakar à la peau. Le titre choisi ici est le numéro d’immatriculation d’un taxi jaune noir qui sillonne inlassablement la capitale sénégalaise et s’engouffre dans ses moindres retranchements.

Le choix de montrer Dakar à travers un road movie s’explique par plusieurs raisons :
– Dakar est une grande métropole. Donc une somme d’endroits que seul un road movie peut rendre vraiment compte…
– Le taxi est l’endroit cosmopolite par excellence. C’est dans un taxi qu’un visiteur rencontre pour la première fois Dakar. C’est aussi dans un taxi que la plupart des dakarois se déplacent. Le taxi est une sorte de Dakar ambulent et quintessenciée. Les moindres charmes et/ou nervosités de la ville sont perceptibles à travers la vitre baissée ou soulevée d’un jaune noir.
– Le taxi peut également se révéler être un formidable confessionnal. Les gens sous le couvert de l’anonymat, laissent sortir leurs angoisses, leurs impressions, leurs joies…
– Le taxi man, personnage bien trempé de la ville est sans nul doute la personnalité la mieux informée des résonances de cette ville.

Elucubrations 02 :
Le principe retenu dans ce projet est simple. Il s’agit d’un taxi jaune noir qui sillonne la métropole dakaroise. Le taxi qui est un personnage ayant pignons sur rue à Dakar sera filmé de l’intérieur comme de l’extérieur. Dakar quant à elle, sera filmé que de l’intérieur du taxi en vues subjectives. Soit celle du taxi man, soit celle du client. Ces images vidéo de la ville seront accompagnées d’une photo en noir et blanc du client à l’endroit où il descend. Ce sera une sorte de leitmotiv qui marque les séquences et relance le taxi dans sa course. Ces photos seront des sortes d’arrêts sur image de la ville. Ce sera des vues objectives.

Voyons à présent les différents paramètres de ce dispositif :

01-Le casting :
– Le Taxi Man : C’est le personnage principal. C’est lui qui nous emmène avec lui, dans son taxi. Il doit être absolument charismatique, bon vivant et drôle. Il raconte Dakar qu’il connaît bien. Son histoire à lui, ses relations avec cette ville. En même temps, c’est lui qui embarque les clients. Autrement dit, il les invitent dans son taxi et crée par là une complicité, voire une intimité. D’abord le marchandage sur le prix de la course, puis les explications pour trouver la destination et enfin la banale discussion qui peut être vague comme très personnelle…- Le client : C’est un personnage secondaire. Il peut-être n’importe qui. Nous ferons de sorte qu’à travers ce personnage, Dakar se découvre avec toutes ses composantes ethniques. Ce personnage se déplace d’un point à un autre de Dakar. Donc la ville sera perçue au travers de son regard. Il parlera de lui, de sa vie, de Dakar… Il sera photographié en noir et blanc à l’endroit où il descend.
02- Le décor :
– Dakar : La ville sera beaucoup filmée en travelling voiture. Mais aussi en plans fixes aux moments d’arrêt du taxi…
– Le taxi : Il sera filmé de l’intérieur comme de l’extérieur. A l’intérieur on aura les protagonistes, mais aussi et toujours le taxi en amorce. A l’extérieur, on filmera le taxi en travelling, en train de rouler. Cela peut-être une roue, le capot avant, la plaque d’immatriculation…
Ces travellings nous emmènent d’un client à un autre, d’un point de Dakar à un autre…

03- Le son :
– Les dialogues : Ce seront des dialogues entre le taxi man et les clients. Quelques monologues du taxi man quand il est seul dans le taxi.
– La musique : Le taxi man a une auto radio. Il peut mettre la musique par endroit ou à la demande des clients. Cette musique doit est assortie avec la dynamique de l’action.
– Les ambiances : Ce sera l’ambiance intérieure d’un taxi avec le fond sonore de la ville et/ou de la circulation. Il peut être aussi la revue de presse à la radio, le journal en français ou en wolof…
Le choix est multiple.