Fiche Groupe
Musique
Cool Crooners (The)
Zimbabwe

Français

La mémoire musicale du Zimbabwe
Dans les années 50, sur les hauts plateaux du Zimbabwe, de jeunes garçons se prennent de passion pour le jazz américain et le rock. A ces nouveaux sons venus d’Occident, ils mêlent rythmes et chants traditionnels, et fabriquent leur propre Township jazz music, appelé aussi Mbaqanga. Aujourd’hui, un demi-siècle plus tard, après avoir lutté contre la ségrégation et gagné leur indépendance, les Cool Crooners, (rescapés de deux formationconcurrentes) nous offrent leur deuxième album, Isatilo, interprété en sindébélé. Des chansons d’amour pour la plupart ; un hommage aussi au pianiste Abdullah Ibrahim, un autre aux Manhattan Brothers, leurs collègues sudafricains, une reprise du célèbre Click Song et une grande émotion avec Isatilo, Cet album est dédié à leur compagnon Neke Solomon Gumbo, un des fondateurs des Crooners de Bulawayo.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications