Malaïka Dotou Sankofa

Art Africa Fair débute ce 24 février 2017 à Cape Town en Afrique du Sud. Une première pour cette foire d’art contemporain où les commissaires sont les influenceurs et découvreurs de talents au même titre que les galeristes. Salimata Diop, Uche Okpa-Iroha, Pierre-Christophe Gam, Thembinkosi Goniwe et Ruzy Rusike vont nous offrir un regard vibrant sur les voix émergentes ou établies des artistes africains et de la diaspora !

La commissaire Salimata Diop à travers la sélection « Bright young things » a choisi de mettre en avant les talents des jeunes artistes dont la photographe franco-béninoise Laeïla Adjovi. Adepte d’une photographie documentaire et sociale, Laeïla Adjovi navigue entre les cultures (elle a grandi dans plusieurs pays) et entre les mondes (elle a documenté notamment les squats, les habitats précaires). Elle se tourne désormais vers la photographie artistique. Avec le photographe et réalisateur Loïc Hoquet ils ont transformé les ruines d’un tribunal en un laboratoire d’expérimentation pour y faire naitre une créature imaginaire : Malaïka Dotou Sankofa.
Protéiforme, cette créature se divise en « malaaka » (wolof) ou « malaïka » (swahili) signifiant « ange », en « dotou » (fon) qui peut se traduire par « rester fort, déterminé » et en Sankofa (du symbole ghanéen Adinkra), cet oiseau messager évoque l’importance d’apprendre du passé en empruntant les voies de la connaissance.

La série Malaïka Dotou Sankofa ne manquera pas de voyager dans de nombreux événements, les photographies de Laeïla Adjovi sont à découvrir jusqu’au 5 mars durant Art Africa Fair.

Plus d’infos : https://artafricafair.com/

Légende :
Malaïka Dotou Sankofa
Dakar, Senegal, 2016
Colour print on Fine Art paper – Limited edition
80×80 cm
© Laeïla Adjovi/Loïc Hoquet

TOUTES LES PHOTOS DE LA SEMAINE

Partager :

Les commentaires ne sont plus autorisés.