Kinkeliba et biscuits de mer

D'Alhamdou Sy

Print Friendly, PDF & Email

Sur les traces de Djibril Diop Mambéty et d’Amet Diallo, Alhamdou Sy adopte une écriture de rupture et de parodie pour traiter des conséquences quotidiennes de la dévaluation du franc CFA. Un ouvrier est menacé de licenciement. Sa femme l’emmène chez le marabout qui lui conseille d’offrir une livre de clous à un mendiant aveugle, en somme d’offrir à l’irrationnel le tribu que doit payer l’Afrique pour échapper à la perte d’ancrage que représente la mondialisation. Mais il lui donnera par erreur les bijoux en or de sa femme : à trop vouloir lancer sa chaussure en l’air pour déterminer son chemin, l’Afrique risque de devoir encore longtemps faire bouillir le kinkeliba pour remplacer le lait…
Accumulation d’images hyperboliques réelles ou rêvées, cet appel à l’irrationnel pour décrire une situation sociale séduit par sa liberté de ton et les percussions de Wasis Diop mais lasse par le parti pris que recèlent des images systématiquement paradoxales. A trop vouloir en faire, le film l’Alhamdou Sy laisse sur sa faim mais donne clairement envie de voir la suite.

1998, 29 min, 16 mm, Sénégal. Avec Magaye Niang, Samba Wane, Eddje Diop. Prod : Cauris Films (221 820 3443).///Article N° : 2443


Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications