Le Cri des hommes

De Okacha Touita

Print Friendly, PDF & Email

Resté pour cause de faillites successives des coproducteurs français neuf ans dans les tiroirs, ce film qui se déroule en 1957 durant la guerre d’Algérie peut sembler aujourd’hui hors de propos. Il n’en est rien, bien au contraire : sa capacité à se pencher de façon intimiste sur l’histoire algérienne fait partie d’un travail sur soi jamais obsolète dans un pays où les événements actuels découlent directement des idéalisations et des occultations. Les policiers du Cri des hommes, l’un Algérien l’autre Italien, sont tous deux supposés au service d’une France qui change peu à peu de visage avec l’appropriation des pouvoirs par une armée tortionnaire. Ils refuseront cette évolution au péril de leur vie.  » Quand on est pas clair, on meurt facilement dans cette drôle de guerre  » dira le commandant à la fin du film. C’est cette incertitude que documente le film, cette difficulté du choix entre l’occupant français et le FLN (tous deux critiqués par la dérision ou le témoignage des violences), cette affirmation d’une humanité du doute à l’encontre des systèmes établis. Et c’est bien là son actualité. S’il est convaincant, c’est parce qu’il reste simple, voire austère, évitant toute séduction esthétique ou sentimentale, au point de risquer une fadeur de l’image heureusement rattrapée au montage. Si bien que cette épure trouve une grande justesse de ton (malheureusement desservie par des plages musicales très pesantes) et révèle la maturité du cinéaste.

France-Algérie, 1 h 40, 1999, 35mm, VOstf. Scénario : Okacha Touita et Mohamed Bouchibi ; image : Allel Yahyaoui ; montage : Yamina Chouikh ; avec Miloud Khetib, Jean-Yves Gautier, Yan Brian, Claude Petit, Chafia Boudraa, Nadia Samir. Distr. Les Films du Phoenix (01 40 56 38 39). ///Article N° : 1238

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire